Soyez informés des nouvelles publications par mail

mardi 5 juin 2018

News écolos N°53






News écolos N°53 (juin 2018)





Ce billet régulier a pour objectif de partager les actualités et les informations glanées au gré de mes recherches sur la toile autour des sujets des énergies renouvelables, de l'environnement, ...




Enr dans le monde

C'est bien évidemment symbolique, mais pour la première fois au Royaume-Uni, au premier trimestre 2018, l'éolien a fourni plus d'électricité que le nucléaire. On n'en est pas encore là en France... loin s'en faut.

L'installation de nouvelles capacités d'EnR a battu des records en 2017 dans le monde.  98 GW de solaire (+29% par rapport à 2016), 52 GW (+4 %). Cependant, cela ne va toujours pas assez vite pour combler la croissance des émissions de CO2. Il est indispensable de prendre en compte aussi les transports, le chauffage et la climatisation. Il ne faut rien lâcher.

7 pays dans le monde ont une production électrique 100% renouvelable : Albanie, Bhoutan, Ethiopie, Islande, Lesotho, Népal, Paraguay. Tous sont de petits pays alimentés très principalement grâce à l'hydroélectricité. De plus, hormis le cas particulier de L'Islande, et les pays himalayens, ils bénéficient de conditions météorologiques qui limitent le besoin en chauffage. Le chemin n'est pas simple, mais ce n'est pas pour cela qu'il ne mérite pas d'être parcouru.

Hydrolien

L'hydrolienne va de nouveau être immergée au large d'Ouessant. C'est une bonne nouvelle, mais la technologie mérite encore de mûrir avant d'offrir tout son potentiel.

Stockage

Le record de Tesla, en Australie avec un batterie géante de 130 MWh est en passe d'être battu par un projet en Guyanne française, avec une unité à 140 MWh, couplé à une centrale solaire. Le coût du MWh devrait être de 250 €, énorme, mais rien à voir avec les 350 € pour le même MWh produit à partir des solutions actuelles (hydrocarbures) dans ce bout de France équatoriale.

Une autre vision du problème de stockage nous est proposée dans cet article. Des technologies commencent à émerger pour stocker dans le sol l'été la chaleur pour la restituer l'hiver, avec des bilans écologiques très favorables. Plus que jamais, au moment où les idées fusent dans tous les sens, il est urgent d'envisager chaque piste de manière sérieuse. Donc isoler c'est bien, des batteries, c'est bien aussi mais n'oublions pas les autres possibilités.

Politique

Au moment où l'Assemblée nationale met à mal les normes de constructions en termes d'efficacité énergétique, des chiffres au niveau mondiale tombent et ils ne sont pas bons. La production de CO2 avait eu tendance à se stabiliser ces dernières années, voire baisser. Malheureusement les résultats repartent à la hausse, cette tendance nous conduirait alors à une augmentation des températures de +4°C.  Ça craint...

On aura beau faire, on ne m'enlèvera pas de l'esprit que mener une politique qui distribue des milliards aux énergies fossiles et/ou au nucléaire en tournant le dos volontairement au renouvelable est particulièrement malvenu. Tout ce que je lis (et vous rapporte parfois) indique que le virage EnR est en cours actuellement. Laisser les USA rater le train ne peut être que fortement pénalisant pour le pays. Donald Trump commet peut-être là sa plus grosse erreur.

Hydrogène

Le gouvernement a affiché sa volonté de faire de la France un des leaders mondiaux de l'hydrogène, marché qui devrait rapidement peser plusieurs centaines de milliards d'€. Les 100 millions d'euros par an sont-ils à la hauteur de l'ambition ?  Juste pour comparer le grand carénage des centrales nucléaires vieillissantes va nous coûter 100 Milliards d'€..
Outre ce constat, l'objectif est d'abord de décarboner la production d'hydrogène qui pour le moment est produit à presque 98% à partir de ressources fossiles. Viennent ensuite, les enjeux autour du stockage de l'énergie produite en surplus par les énergies intermittentes et la démarrer la conversion des transports à l'hydrogène.

Energie osmotique (ou Energie bleue)

On en entend (trop) peu parler bien que le potentiel soit considérable, exploiter les embouchures de tous les fleuves du monde permettraient de générer les 2/3 de la production actuelle d'électricité. Les solutions à base de membranes progressent et d'autres solutions sont aussi explorées comme des condensateurs. ces dernières solutions permettraient à la fois de désaliniser de l'eau et de récupérer de l'énergie. Il est assez frappant que les plus grands experts du sujet soient des chercheurs de l'EPFL, donc Suisses, qui ne pourront donc jamais exploiter le procédé sur leur sol.

Energie gravitaire

Il y a plusieurs mois, j'avais lu un article sur un inventeur néerlandais qui travaillait sur un prototype de système capable de récupérer l'énergie de la gravité. Il le présente maintenant. Le principe est, je le reconnais, un peu abscons. Mais l'idée, si j'ai bien compris est de disposer d'un système en équilibre instable permanent et de récupérer les forces mises en jeu dans l'oscillation grâce à des matériaux piézoélectriques. Le concept me plaît beaucoup d'une part parce que l'utilisation de la gravité à part par l'hydroélectricité est peu commune, d'autre part parce que l'attraction terrestre est quand même non seulement une grande constante, mais aussi une force très puissante, et enfin parce que l'idée même si elle n'est peut-être pas complètement aboutie offre l'opportunité d'en susciter d'autres .





Aimez, Partagez, Commentez

News écolos N°59

News écolos N°59 (octobre 2018) Ce billet régulier a  pour  objectif de partager les actualités et les informations glanées a...