Soyez informés des nouvelles publications par mail

mercredi 10 avril 2019

News écolos N°75




News écolos N°75 (Avril 2019)


Ce billet régulier pour objectif de partager les actualités et les informations glanées au gré de mes recherches sur la toile autour des sujets des énergies renouvelables, de l'environnement, ...


Solaire


Une agglomération normande vient d'acheter à une commune un terrain sans intérêt agricole pour y implanter des cellules photovoltaïques. J'ai retenu cet article parce que pour la première fois, je lis dans la bouche d'un élu l'argument de dégager des marges de manœuvres, au moment où la dotation de l'état diminue. C'est à la fois malin, simple et pertinent. C'est donc un discours qui pourrait bien être entendu par bien d'autres élus.

Biomasse


Je rappelle que pour toutes les ZNI (Zones non interconnectées du territoire) sauf la Corse et Wallis et Futuna, l'objectif est l'autonomie électrique (et renouvelable) est fixée à 2030. Nos territoires d'Outre Mer mais aussi toutes nos îles plus proches de la métropole sont encore bien trop dépendants d'un approvisionnement en hydrocarbures. C'est là aussi une question économique. L'article référencé fait le tour de nos territoires, en insistant sur l'apport majeur pour remplir cet objectif de la ressource biomasse.

Hydrogène

Je l'ai dit et redit, mon intime conviction est que l'avenir de la voiture est à pile à combustible, et donc à hydrogène. Bien sûr, nous sommes encore loin du compte. Actuellement, une voiture hydrogène coûte aux alentours de 80 000 €, il y en a donc environ 10 000 dans le monde. D'autre part, le gaz est produit essentiellement à partir du craquage d'hydrocarbures, c'est donc crade. Et pourtant, j'y crois. D'une part, parce que la technologie pour générer de l'hydrogène à partir de l'électrolyse de l'eau est simple, et je ne doute absolument pas que les rendements énergétiques et les coûts vont baisser avec une production industrielle. Et d'autre part, que les coûts de production des véhicules eux-mêmes vont beaucoup chuter est aussi certain. Le Japon ne s'y est pas trompé et prend une énorme longueur d'avance.


Stockage


Utiliser la fusion d'alliages de différents métaux pourrait permettre de stocker de l'énergie, jusqu'à 10 fois plus par unité de volume qu'une batterie classique. L'équipe hispano-norvégienne vise une commercialisation dans les 5 ans à venir. La piste semble prometteuse, alors je promets de gratter un peu pour mieux comprendre de quoi il retourne...;-)... Pour le moment, je le concède, ce n'est pas le cas.

EnR dans le monde


Le Burkina Faso a l'ambition de devenir le champion africain du solaire. L'objectif est de disposer de 30% d'électricité solaire d'ici à 2030. Le gain est double, gagner en indépendance électrique (pour le moment 30 à 40% de son électricité est importée de la Côte d'Ivoire voisine), et poursuivre l'électrification du pays. La marche est énorme, mais le plus important à noter est la dynamique engagée.

Déchets


Une réglementation assez stricte existe depuis 2 ans sur le tri des déchets par les restaurants. Les enseignes de restauration rapide sont en dehors des clous. Nous sommes nombreux à déjeuner sur le pouce tous les midis de la semaine. Un tri efficace des déchets fait figure d'exception.  Il est temps d'y mettre bon ordre. Dura lex sed lex.

Strasbourg est souvent un modèle à suivre en termes d'initiatives écolos. L'article présente deux activités associatives qui récoltent à vélo, les déchets organiques (l'un des professionnels, l'autre des particuliers) pour soit les composter, soit alimenter un méthaniseur. Réduire nos déchets est une chose, les transformer en ressources est encore mieux. Ce ne sont pas les bonnes idées qui manquent finalement, mais plutôt leurs généralisations.

Efficacité / Sobriété énergétique


Les deux réacteurs de Fessenheim doivent fermer, ainsi que nos dernières centrales à charbon. Alors, la question de la sécurité d'approvisionnement se pose. Ce qui m'étonne dans cet article c'est que les sujets de sobriété et d'efficacité énergétiques sont bien abordés sous l'angle du risque, pas de l'économique. Il y a pourtant beaucoup d'argent à gagner à consommer moins d'énergie. Quelques idées ? Optimisation énergétique de tous les bâtiments publics ; Détection et résorption de toutes les passoires énergétiques dans le parc résidentiel. Faisons rien que cela déjà, la problématique de la sécurité énergétique ne se posera certainement plus de la même manière...

Pollution


Greenpeace a lancé une étude sur le niveau de pollution des écoles des grandes villes de France. Je référence ici, la page de Lyon (je pense qu'en modifiant l'adresse directement, on doit pouvoir accéder à d'autres villes). Le moins qu'on puisse dire, c'est que cela fait peur. A se focaliser sur la défense du climat, on aurait presque oublié, à tort, que la réalité actuelle est une pollution de l'air inacceptable. 

Politique


Voilà une idée qui pourrait faire des petits. Toulouse a décidé de planter 100 000 arbres. Nos villes sont bien trop minérales. Chaque arbre permet de lutter contre la pollution, les îlots de chaleur, l'écoulement trop rapide de l'eau, la chute de la biodiversité. Il est plus que temps que laisser une place plus importante à la nature dans nos villes.


Aimez, Partagez, Commentez, Abonnez vous
Icons made by Freepik from www.flaticon.com is licensed by CC 3.0 BY


jeudi 4 avril 2019

News écolos N°74




News écolos N°74 (Avril 2019)


Ce billet régulier pour objectif de partager les actualités et les informations glanées au gré de mes recherches sur la toile autour des sujets des énergies renouvelables, de l'environnement, ...

Eolien

Un parc éolien offshore va voir le jour au large de Biarritz, cet été pour le G7. L'idée est de convaincre D. Trump de l'utilité des EnRs. 25 mats d'une puissance unitaire de 9MW pour ces éoliennes flottantes pour ce parc... hélas, temporaire. Oui, Biarritz ne conservera pas ces puissantes éoliennes, elles seront démontées une fois le sommet achevé. On est très exactement ici dans ce qui m'agace au plus haut point dans le discours présidentiel : de l'affichage, du marketing, mais rien de concret et durable. N'en déplaise à ses partisans, ce n'est pas avec ce type d'opérations qu'il va gagner en crédibilité environnementale.

Des éoliennes en pleine ville ? En tout cas, Grenoble montre la voie, elle qui en est pour le moment particulièrement démunie. La ville va installer en haut de la tour Perret une éolienne qui devrait être capable de couvrir presque tous les besoins en électricité de la mairie. Cela aura valeur de test, avant d'équiper d'autres batiments symboliques de la ville.

Biogaz

Un magnifique plaidoyer pour le biogaz. Il pourrait en 2050, remplacer complètement le gaz naturel importé. Ce dernier pèse pour 10 milliards d'euros dans la balance commerciale. Il faudrait pour cela environ 8 000 installations, la France en dispose de 500 pour le moment, près de 10 000 en Allemagne...

Biomasse

Qui l'eût cru ? La biomasse est la première source primaire d'énergie renouvelable (plus de 40 %). Pour ceux qui s'y perdent, on regroupe sous le terme de biomasse, toutes les chaufferies à bois, à déchets végétaux, et même les cheminées. Certaines produisent même de l'électricité en cogénération, c'est à dire en exploitant aussi la chaleur. L'article référencé décrit de nombreuses pistes d'améliorations, et d'optimisations promettant une belle augmentation du potentiel biomasse en France.

Hydrogène

EDF crée ces jours-ci une filiale entièrement consacrée à la production d'hydrogène bas carbone, pour l'industrie et le transport. Hynamics (le nom de cette filiale) travaille déjà sur une quarantaine de projets en France et en Europe.

Stockage

L'un des principaux arguments contre les énergies renouvelables est la supposée incapacité à stocker l'électricité. Une seule technique existe actuellement à grande échelle et a fait ses preuves : les STEP. Il s'agit de deux barrages avec une certaine différence d'altitude. Le principe est simple, on pompe vers le bassin du haut quand on surproduit, et on laisse s'écouler vers le bas, quand on en a besoin. Une vaste étude a identifié 530 000 sites dans le monde où ces installations seraient optimales. Le potentiel serait alors de 22 millions de GWh. On n'aurait besoin que d'une petite fraction de ses sites pour répondre au besoin mondial de stockage d'électricité. Quel argument reste-t-il donc aux anti-EnRs ?

Hydrolien

Les hydroliennes vont finalement trouver leurs premières places dans nos fleuves. En banlieue lyonnaise dans le Rhône, c'est déjà fait. A Langoiran, dans la Garonne, c'est en bonne voie. L'étude de faisabilité est en cours. J'espère vraiment que ces projets vont se multiplier. Cette énergie est parfaitement renouvelable, prévisible et continue (ou presque).

Pollution

L'UNICEF appelle la France à mieux protéger ses enfants de la pollution de l'air. Il y a peu une grande enquête avait révélé que de nombreuses écoles étaient soumises à des niveaux de pollution trop importants. Est-il possible de faire comprendre aux Français qu'au delà d'un objet de liberté la voiture est aussi une source de pollution importante ?

Pétrole

La société la plus rentable au monde est Saudi Aramco, 111 Milliards $ de bénéfices par an ! Plus que les 5 autres majors pétrolières réunies, plus que Google et Apple réunis ou bien que les 40 entreprises du CAC40 français. Mais ce que je retiens aussi au delà de l'énormité du chiffre annoncé c'est la chose suivante. Jusqu'il y a peu, le monde entier considérait que le plus gros gisement mondial était Ghawar. Le pays prétendait en tirer 10 millions de barils par jour, il y a quelques années, les USA l'estimait à 5,8, il est en fait à 3,8... La société devrait entrer en bourse dans les années à venir, et se doit donc de rendre publics certains chiffres. Nous ne sommes pas au bout de nos surprises de ce côté-là. Je rappelle que le chiffre des réserves déclaré par l'Arabie Saoudite est le même depuis 1995 !

Charbon

Après avoir fermé la dernière centrale au fuel cette année, il faudra attendre 2022 pour voir la fermeture des centrales charbon en France. Le gouvernement reste donc sur ce cap, même si rien de contraignant n'a été inscrit dans la loi.

Aimez, Partagez, Commentez

vendredi 29 mars 2019

News écolos N°73




News écolos N°73 (Mars 2019)


Ce billet régulier pour objectif de partager les actualités et les informations glanées au gré de mes recherches sur la toile autour des sujets des énergies renouvelables, de l'environnement, ...

EnRs dans le monde

Je le dis souvent mais peut-être pas avec suffisamment de force. Alors, j'ai décidé d'insister un peu. En Afrique, et ailleurs dans les pays moins riches, l'électrification des populations et en particulier des populations rurales est en cours. Alors j'en conviens certainement pas assez vite, ni pas assez fort, mais c'était un sujet qui était envisagé en termes de projet il y a 5 ans, et qui devient réalité maintenant. Alors, que la terre entière puisse accéder aux mêmes télé-réalités abrutissantes n'est pas en soi une bonne nouvelle, il y a quand même un enjeu clé. Un enfant qui bénéficie de la lumière le soir chez soi peut étudier et faire ses devoirs, sans même parler d'autres avantages liés à la conservation des aliments ou même de communication. Je suis de plus en plus convaincu que la fin de ce siècle sera africaine. Un million de solutions solaires par kits individuels ont déjà été distribués, en particulier au Togo. Au même moment, régulièrement de nouvelles communes ont accès à l'électricité au Cameroun. Vu de notre Europe, ce qui paraît une évidence, se gagne petit à petit.

Hydrogène

Oui, je sais je me répète, encore une fois, mais c'est en martelant les messages qu'on parvient à se faire comprendre, non ? Je ne crois absolument pas (à moins d'un changement radical dans les technologies actuelles, ce qui est toujours possible) à la voiture électrique pour remplacer la globalité du parc automobile actuel, mais plutôt à l'alternative hydrogène qui me semble bien plus pérenne. Audi prévoit de sortir son premier modèle en 2021.

Biomasse

EDF va transformer une centrale au charbon bretonne en centrale biomasse. Le projet est novateur et pourrait faire des émules ailleurs en France ou dans d'autres pays. Je rappelle que la biomasse, bien que controversée, permet de brûler des végétaux (en particulier du bois). Ces centrales émettent du CO2 qui est compensé par la plantation et la pousse de nouveaux arbres. Ces centrales restent des centrales pilotables.
Si on alimente toutes les centrales à fioul et à charbon par de la biomasse, et toutes les centrales à gaz avec du biogaz (issu de la méthanisation), et c'est normalement l'objectif poursuivi d'ici 2030. Nous n'aurons alors plus besoin d'hydrocarbures pour l'électricité, tout ne sera plus qu'énergie renouvelable et nucléaire.

Biogaz

Une association toulousaine a mis au point un système permettant de produire son propre méthane à partir de ses déchets végétaux et de cuisiner avec. Ils promettent 1h30 de cuisine possible tous les 3 jours. On parle alors de microméthanisation. Et hop encore un nouveau mot ;-)

Pétrole

Le plus gros fond souverain du monde, le Norvégien est en passe de se désengager des sociétés d'explorations pétrolières. Outre les 7 milliards et demi de dollars que cela représente, le signal donné aux autres investisseurs ne peut pas être plus parlant. L'âge d'or du pétrole et des hydrocarbures est définitivement derrière nous. Certes, il s'agite encore, tous les jours, les déclarations de l'OPEP, de Trump, de l'AIE, ou de Moscou viennent secouer le marché et le cours du pétrole. Il n'y a pas à se tromper, nous sommes entrés dans une période sans précédent d'instabilité des cours du pétrole.

Nucléaire

On s'en souvient peu, mais le premier accident nucléaire d'importance a eu lieu à Three Miles Island, situé entre New-York et Washington. Même s'il fut de bien moindre importance que Tchernobyl et Fukushima, la déconstruction du site dura 25 ans et coûta 1 milliard de dollars. On "fête" ces jour-ci les 40 ans de cette première alerte.

EMR

Les régions du littoral français se mobilisent pour donner une allure plus ambitieuse à la PPE, la programmation pluriannuelle de l'énergie. Celle-ci, en effet dans la première version rendue publique oublie un peu trop vite les énergies marines renouvelables (EMR). Les régions ont bien compris pourtant l'intérêt de développer ces filières.

Géothermie

Dans la même veine que le paragraphe précédent, des élus se mobilisent pour défendre cette fois le sort jeté à la géothermie profonde par la fameuse PPE. De Rugy dit travailler à une nouvelle version bien plus ambitieuse, de tous les côtés, il est attendu au tournant, et à juste titre.

Eolien

Les éoliennes les plus puissantes de France sont en cours d'installation dans les Landes. D'une hauteur de 200 m en haut de pale, elles ont une puissance de 3 MW. Au total, les 6 devraient générer autour de 50 GWh par an.

Déchets

Depuis le début de l'année, la Chine s'est mise à refuser l'importation de déchets. Résultat : des centaines de villes américaines qui se servaient de l'empire du milieu comme d'un pays décharge, se retrouvent avec leurs déchets sur les bras. Les prix des services de recyclages locaux ont donc explosé, incitant certaines villes à arrêter complètement de recycler. Les déchets sont donc incinérés, ou s'accumulent dans de nouvelles décharges. Les USA ne savent plus quoi faire des rebuts de leur surconsommation....

Aimez, Partagez, Commentez

vendredi 22 mars 2019

News écolos N°72




News écolos N°72 (Mars 2019)


Ce billet régulier pour objectif de partager les actualités et les informations glanées au gré de mes recherches sur la toile autour des sujets des énergies renouvelables, de l'environnement, ...

Solaire

La banque Goldman Sachs prévoit une croissance à deux chiffres pour le photovoltaïque sur les deux prochaines années : + 12 % en 2019 et +10% en 2020. Il est important que la France ne reste pas à la traîne de ce mouvement de fond.

Géothermie

La corne de l'Afrique entend bien profiter à plein du potentiel géothermique de la vallée du rift. Le Kenya a pris une large avance, mais l'Ethiopie, Djibouti et la Tanzanie ne comptent pas être en reste. Les investissements sont encore une fois problématiques mais le développement de cette partie du continent, appuyé par une électrification accélérée par les Enrs pourrait bien rapidement nous surprendre.

Eolien

L'éolien est trop cher ? Six candidats ont déposé récemment leurs dossiers pour le futur parc éolien offshore de Dunkerque. Alors, si les premiers appels d'offres se conclus par des prix oscillants autour de 200 €/MWh, on attend maintenant des prix en dessous de 70 €/MWh. Le parc devrait entrer en service à l'horizon 2022.

Le 14 Mars a vu un record tomber : Ce jour-là 18% de l'électricité consommée en France avait une origine éolienne. Et ce n'est pas juste parce que le vent était bien établi et fort, mais aussi parce que le parc éolien a augmenté de 10% l'année passée.

Ces jours-ci s'est mise à tournée la première éolienne off-shore d'Espagne, c'est déjà en soi une bonne nouvelle, mais une autre l'accompagne. C'est qu'elle est d'un nouveau genre : elle est télescopique. Alors quel est l'intérêt me direz-vous ? C'est simple, elle est beaucoup plus simple à installer et à remorquer jusqu'à sa destination, donc cette phase est moins onéreuse. Il sera interessant de voir sur la durée si ce concept est pertinent.

Hydrogène

Produire de l'hydrogène demande de l'énergie mais aussi une eau très pure. C'est pourquoi le procédé découvert par ces chercheurs américains consistant à produire de l'hydrogène à partir d'eau de mer est une révolution. A suivre.

La pile à combustible est l'objet de nombreuses recherches. Elle est certainement, du moins c'est mon avis bien plus prometteuse pour nos transports que les véhicules électriques (à moins d'une rupture technologique bien entendu). Cependant, recharger et décharger une pile à combustible ne se fait pas sans perte d'énergie. Des chercheurs aux US ont atteint un rendement exceptionnel de 75% : cela signifie qu'ils ont récupéré 75% de l'énergie injectée.

Méthanisation

J'ai trouvé ces deux articles très éclairants sur la tendance de la filière méthanisation en Pays de la Loire d'un côté, et en Normandie de l'autre. Actuellement, en Pays de la Loire, il existe 6 sites qui produisent du méthane. Mais 46 projets sont en attente pour les 3 ou 4 ans à venir, et 60 de plus à un horizon plus lointain. En Normandie, il n'existe encore aucune installation, mais 20 projets débuteront leurs travaux cette année. Il est donc impératif que la future loi énergétique que le gouvernement prépare ne donne pas un coup de frein à ce nécessaire élan (comme cela est redouté aussi pour l'éolien offshore ou pour la géothermie...).

Déchets

Cette mesure sera bientôt effective partout, mais il est notable que certaines villes anticipent la contrainte. Dés le 1er Juin, à Nice, tous les plastiques pourront être jetés dans le bac de recyclage (pots de yaourts, emballages de jambon, tout, tout, tout, y compris les fameuses capsules de café). Remarquons quand même que c'est aussi et surtout pour répondre à une faiblesse des habitants du département dans leur opérations de tri (33kg de déchets triés par an pour une moyenne nationnale à 47 kg). 

Eau

Je termine par un sujet que j'ai peu abordé jusque là mais qui a à mon sens toute sa place ici. L'accès à une eau potable, et l'accès à un assainissement sécurisés. Un tiers de la population mondiale manque du premier, et la moitié du second. Ce qui causerait directement près de 800 000 morts chaque année. Beaucoup de combats sont justes, mais aucun ne me paraît prioritaire face au défi de l'eau.

Aimez, Partagez, Commentez

jeudi 14 mars 2019

News écolos N°71




News écolos N°71 (Mars 2019)


Ce billet régulier pour objectif de partager les actualités et les informations glanées au gré de mes recherches sur la toile autour des sujets des énergies renouvelables, de l'environnement, ...

Solaire

Le photovoltaïque est compétitif en France, ce n'est pas moi qui le dit mais la comission de régulation de l'énergie (la CRE est un peu le gendarme de l'énergie en France). Moins de 100 €/kWh pour les installations en toiture, moins de 50 €/kWh sur les grandes installations au sol que la CRE demande de développer pour faire encore baisser les prix. Elle anticipe aussi que bientôt certaines installations pourront se faire sans aucune aide publique. Le solaire (2% de la production électrique nationale) est sans conteste, la source la plus prometteuse d'énergie dans le monde dans un avenir prôche. 

Eolien

Le Royaume Uni affiche un objectif de 30% de son électricité produite par de l'éolien offshore à l'horizon 2030 ! Les moyens sont clairs, soutenir la filière autant que possible pour qu'elle parvienne à être indépendante de toute aide publique. Garder son leadership mondial, restreindre le renouvellement nucléaire, créer des emplois, tels sont les enjeux derrière cette ambition.

Des élèves ingénieurs travaillent sur un nouveau concept d'éolienne urbaine, à poser en bord de toit. Ne vous attendez pas à trouver une éolienne comme on les voit d'habitude avec ses trois grandes pales mais plutôt un gros paralépipède rectangle posé en haut d'une façade et qui profite des courants ascendants liés à une façade. Le problème énergétique ne passera que par une multiplicité des solutions et des points de production.

Recyclage

On a beaucoup entendu parler du problème de recycler les matériaux composites. Ceux-ci sont utilisés pour les pales d'éoliennes, mais dans une foultitude d'autres applications. Une équipe italienne travaille actuellement sur une filière complète de la séparation mécanique de ces matériaux jusqu'à la réutilisation. Le défi est important, 80 000 tonnes de matériaux composites seront à recycler chaque année en 2025. Mais les solutions émergent.

97% des bouteilles plastiques utilisées en Norvège sont recyclées !!! La qualité de ce qui est récupéré est tellement importante, que le plastique peut être réutilisé pour produire de nouvelles bouteilles, jusqu'à 50 fois ! A la clé, un système où le contenant est ni plus ni moins que consigné, et des taxes sur les producteurs de plastiques, drastiquement baissées si le système produit un recylcage de plus de 95%, ce qui est bien le cas. Il faut s'en inspirer de manière urgente, en France

EnR

J'en ai déjà beaucoup parlé ici, mais j'adore l'idée : une membrane flotte et oscille dans le courant d'une rivière ou de la mer.et tire de cette énergie cinétique, de l'électricité. Un courant faible suffit, contrairement aux autres grosses installations hydroliennes. Le concept arrive à maturité pré-industrielle et devrait commencer à être commercialiser fin 2019. Ce qui est remarquable, c'est que les concepteurs annoncent un prix de l'électricité aux alentours de 150 €/kWh, avant que la production en série ne permette de diminuer drastiquement ce prix (l'idéal serait de le diviser par trois, pour représenter un vrai complément au vent et au soleil). Cette hydrolienne ne ressemble à rien d'autre et les recherches ont été financées à 95% sur fonds privés !

Shell a affiché son ambition : devenir le plus grand acteur électrique mondial d'ici à dans dix ans. A cela, je vois deux choses à remarquer. premièrement, les majors qui sont au coeur de l'industrie pérolière constatent le peu d'avenir de la filière et donc s'engagent ailleurs. La deuxième est que la capacité d'investissement de ces monstres est énorme et devrait donc alimenter en fonds la recherche. Donc à la fois cela me conforte dans mon analyse et me rend (un peu plus) optimiste pour la suite. 

Nucléaire

On entend souvent qu'à la suite de Fukushima, les normes de sécurité des centrales nucléaires ont beaucoup évolué. C'est vrai, mais huit ans après la catastrophe japonnaise, très peu de ces normes sont mises en place. La plupart des mesures attendront la fin de la mise en place du grand carénage, les diesels d'ultimes secours seront mis en place fin 2020, et le centre de crise bunkerisé ne sera pas présent sur tous les sites avant 2024. On peut donc encore un peu patienter avant d'être rassuré par le niveau de sécurité de nos centrales nucléaires.

Hydrogène

Enfin ça bouge côté français sur le sujet. Michelin et Faurécia s'allient avec en tête de créer un leader mondial des piles à combustibles. Il y a tant à gagner à se positionner en premier sur ces marchés à fort potentiel.

Politique

Le gouvernement sent la pression monter. 120 députés de tous bords confondus lui ont adressé un appel à être ambitieux sur la future loi énergie. Le Sénat aussi se mobilise au travers d'un groupe de 70 élus dans la pourtant très conservatrice assemblée. Peut-être suis-je trop optimiste ou idéaliste, mais je me dis que les différentes mobilisations (l'affaire du siècle, les marches pour le climat, ...) ont ouvert les oreilles de nos représentants législatifs, à défaut de celles de l'exécutif... J'espère que cela n'engendrera pas, à nouveau une cruelle désillusion.
Aimez, Partagez, Commentez

lundi 4 mars 2019

News écolos N°70




News écolos N°70 (Mars 2019)


Ce billet régulier pour objectif de partager les actualités et les informations glanées au gré de mes recherches sur la toile autour des sujets des énergies renouvelables, de l'environnement, ...

Stockage

C'est peut-être le concept le plus prometteur."Le soleil dans une boite". Du silicium est chauffé  par un éxcédent d'énergie et stocké dans une enceinte parfaitement isolée, sans aucune déperdition. Quand on a besoin d'énergie, on fait circuler ce silicium chaud dont le rayonnement est récupéré par des celulles photovoltaïques. Les coûts seraient inférieurs aux fameuses STEP ou même aux batteries ion-Lithium. Le MIT à l'origine de cette technologie travaille encore dessus, et une généralisation à grande échelle est encore lointaine, mais envisageable.

Solaire

Utiliser des sites délaissés est la meilleure façon d'implanter des centrales solaires au sol. Dans ce nouvel exemple, c'est une ancienne carrière, devenue une friche depuis 2000 qui va être exploitée. Dans celui-ci, c'est une ancienne décharge industrielle qui va être recouverte.

BEPOS, kesako ? Ce sont les bâtiments à énergie positive. D'ici à 2020, tout nouveau bâtiment, qu'il soit d'habitation ou tertiaire devra être BEPOS pour obtenir son permis de construire. Les professionnels du bâtiment s'agitent dans tous les sens, en particulier sur le solaire pour parvenir à fournir des solutions. Et comme le précise judicieusement l'article, il sera forcément nécessaire d'équiper aussi les façades.

Cet article rappelle la nécessité de trouver des terrains disponibles pour implanter de nouvelles centrales solaires. Vieille rengaine, cependant, il permet aussi un mettre en lumière un chiffre important : en 2010, il fallait 3 hectares pour 1 MW solaire, aujourd'hui, il n'en faut plus qu'un !!!

EnRs dans le monde

Pour accélérer l'électrification, le gouvernement togolais subventionne l'achat de kits solaires destinés aux régions non connectées au réseau. Le continent vit une vraie révolution.

Hydrogène

C'est au tour de chercheurs belges de présenter un panneau solaire capable de produire 250 l d'hydrogène à partir de la vapeur d'eau contenue dans l'air par jour.

Air Liquide a choisi le Canada, pays déjà très impliqué dans le développement de ce vecteur énergétique pour y implanter sa première usine grande échelle d'hydrogène décarbonné par électrolyse, l'électricité sera fournie par des EnRs.

EnR

Voilà un sondage qui remet les pendules à l'heure. Oui les Français ont massivement une image positive des EnRs (77% pour les éoliennes). C'est bien de temps en temps des chiffres en face de certains récalcitrants qui font beaucoup de bruit. Cela permet de contrer certaines fake-news.

En France, nous disposons de territoires qui ne sont pas reliés au réseau national. La comission de régulation de l'énergie vient d'autoriser le débloquage de près de 500 Millions € pour faciliter la transition énergétique de ces lointains bouts de France. Cela devrait permettre d'économiser 1,7 milliards € et 880 GWh/ an d'énergie. Que n'y avait-on pensé avant ? Je suis convaincu que la tranistion énergétique est une source d'économies formidable.

Géothermie

Le gouvernement a décidé de stopper les aides pour tout nouveau projet de production d'électricité par géothermie profonde. C'est à la fois choquant et parfaitement incompréhensible. Cette source d'énergie a pourtant toute sa place à prendre dans le futur mix énergétique et présente d'énormes avantages.
Aimez, Partagez, Commentez

vendredi 22 février 2019

News écolos N°69




News écolos N°69 (Février 2019)


Ce billet régulier pour objectif de partager les actualités et les informations glanées au gré de mes recherches sur la toile autour des sujets des énergies renouvelables, de l'environnement, ...

Eolien

L'éolien offshore en Europe, c'est 409 éoliennes raccordées en 2018, une puissance de 18,5 GW (+18% en 2018), 105 parcs sur 11 pays et un total de plus de 4500 machines. L'éolien offshore fournit 2% de l'électricité en Europe. Et toujours rien en France, les efforts du gouvernement actuel pour pilonner la filière n'y sont peut être pas étrangers.

Je crois fermement (mais ça n'est que mon opinion) que le paysage français n'acceptera plus beaucoup d'autres grands champs d'éoliennes géantes. Cependant, c'est loin d'être la fin de l'éolien pour autant. Des petites éoliennes comme le décrit l'article, ou encore de mini, voire de micro-éoliennes représentent les nouvelles pistes à exploiter.

Solaire

Les débuts d'année sont propices aux bilans. Celui de la filière photovoltaïque vient de sortir. Je vous livre donc ici quelques chiffres en bataille :
8766 MW de puissance installés pour un objectif en 2023 à 20,6 GW (donc 600 MW installés en 2017, alors qu'il en faudrait le triple pour avoir une chance réaliser l'objectif).
8,6 TWh produits en 2017 (rappel : production électrique française globale environ 450 TWh)
Un peu plus de 7000 emplois.
Le bilan reste décevant. La nécessité d'un Green New Deal Européen ou au moins Français se fait de plus en plus pressante.

C'est un vieux rêve d'écolo qu'est en passe de réaliser la Chine. Une centrale solaire spatiale devrait être lancée d'ici à 2025. La puissance du soleil est jusqu'à 7 fois supérieure là haut. Beaucoup ont imaginé cela techniquement impossible ou trop onéreux, alors on verra quand elle sera en place, mais, ils essaient au moins.

Hydrogène

Dans ce domaine comme dans d'autres liés aux EnRs, les recherches avancent dans toutes les directions et à pas de géant. Des chercheurs américains ont réussi à faire produire de l'hydrogène à des cyanobactéries (très nombreuses sur Terre) suivant un cycle s'inspirant de la photosynthèse, donc avec de l'énergie solaire.

60 stations d'avitaillement Hydrogène en Allemagne, 96 au Japon, 42 aux USA, 17 en France, 369 stations H2 dans le monde.... Cherchez l'erreur, ou quand il devient désespérément facile de confronter un discours politique purement marketing aux réalisations converties en faits.

C'est peu dire que je suis un grand fan de l'hydrogène, cela n'empêche pas d'être factuel. Aujourd'hui, un véhicule à pile à combustible vaut entre 50 000 et 60 000 €, et le kilo autour de 15 € (avec lequel on peut rouler environ 100 km), soit l'équivalent en prix d'une voiture thermique qui consommerait du 10 l aux 100 kms. Cela donne un ordre d'idée. La technologie est encore bien confidentielle, les prix ne peuvent que baisser, Reste à régler aussi la production du fameux gaz qui doit massivement se décarbonner.

Stockage

L'Australie est en pointe sur les problématiques de stockage d'électricité. Nouvel exemple, ils vont convertir une ancienne mine de zinc en site de stockage d'énergie au moyen d'eau et d'air comprimé. Quand j'entends dire qu'on ne sait pas stocker l'électricité, j'avoue que cela m'agace. C'est un peu comme dire qu'on ne sait pas aller sur Mars. C'est vrai au moment présent, mais pourrait être faux à court, voire très court terme, et des milliers de gens travaillent à trouver des solutions brillantes, efficaces et de moins en moins coûteuses.

Le stockage de chaleur est lui aussi un gros enjeu. Une entreprise française vient de mettre au point un procédé qui permet de stocker efficacement de grosses quantités de chaleur, et ce avec des "co-produits" : cendres, ... Il est urgent de se pencher sur la question, parce qu'à ce jour d'énormes quantités sont perdues parce que dispersées dans l'atmosphère faute de mieux. La fameuse énergie fatale.

Réchauffement

Quelle très mauvaise habitude. Tous les ans, à peu près à cette période, soit à la fin de l'hiver austral, on entend parler d'un glacier géant en passe de se détacher dans l'Antarctique. Ce qu'il faut bien comprendre c'est que le continent est entouré de glaciers géants qui font office de bouchon et retiennent les autres plus dans les terres de se déverser dans les océans. 

Aimez, Partagez, Commentez

News écolos N°75

News écolos N°75  (Avril 2019) Ce billet  régulier  a  pour  objectif de partager les actualités et les informations glanées ...