Soyez informés des nouvelles publications par mail

dimanche 14 octobre 2018

News écolos N°57




News écolos N°57 (septembre 2018)


Ce billet régulier a pour objectif de partager les actualités et les informations glanées au gré de mes recherches sur la toile autour des sujets des énergies renouvelables, de l'environnement, ...


Eolien

Cela fait un moment que j'en entends parler, maintenant on devrait commencer à en voir. L'idée est simple une petite éolienne sous un cerf-volant. Grâce à celui-ci, un vent plus stabilisé et plus fort peut-être exploité, afin de faire baisser l'intermittence. L'article ne parle pas de puissance mais d'un prix d'achat entre 800 et 1000 €. Les perspectives d'installations plus grosses sont aussi évoquées.

Record d'installation d'éoliennes en France au premier semestre 2018. + 606 MW. On doit pouvoir accélérer encore.

EnR dans le monde

L'Egypte vient d'inaugurer un parc éolien géant de 300 éoliennes (le plus grand d'Afrique et un des 10 plus grands au monde) qui va produire 5% de la consommation électrique intérieure. Quand on pense en plus au potentiel solaire du pays, il y a de quoi être optimiste pour le pays.

Solaire

Ça bouge partout en France. Près de Moulins, un aérodrome comporte près de 20 ha de surfaces non utilisées. Y implanter une centrale photovoltaïque va permettre de rentabiliser le site. C'est bien à ce niveau que la réflexion doit se faire. Quelles sont les surfaces inutilisées ?  Parce qu'il y a maintenant des moyens simples de leur donner un sens.

Le gouvernement annoncé le 6 Août dernier les lauréats pour le dernier appel d'offres en date pour les installations solaires. Les centrales de grande puissance ont été décernés à 52,1 €/MWh (soit une baisse de 20% en 18 mois), on se rapproche très fortement des prix du marché, et on est clairement en dessous des prix du nucléaire tels que calculés par la cour des comptes (aux alentours de 60 €/MWh).


Le mois de juin 2018 a établi un nouveau record de production photovoltaïque mensuelle en France. 1284 GWh, soit 13,7% de plus que le mois de juin de l'année passée. La progression est encourageante, mais il faut aller encore plus vite. A noter par ailleurs que le mois de décembre représente en général 1/7ème de la production estivale, peu mais pas nul non plus.

Les raccordements photovoltaïques se sont accrus et accélèrent même, et le portefeuille de projets en cours a lui aussi augmenté. 1.6% de l'électricité consommée est maintenant solaire. Cela reste peu mais il est important de noter les progrès.

Géothermie

Les pompes à chaleur sont de la géothermie. Et c'est une industrie bien implantée en France. Elle représente très certainement une des pistes les plus prometteuses pour gagner en efficacité énergétique. Il faut aller plus loin.



Aimez, Partagez, Commentez

jeudi 13 septembre 2018

News écolos N°56




News écolos N°56 (septembre 2018)








Ce billet régulier a pour objectif de partager les actualités et les informations glanées au gré de mes recherches sur la toile autour des sujets des énergies renouvelables, de l'environnement, ...


EnR dans le monde

Le Liban se met aussi à l'éolien, dans une région où même le cadastre est inexistant.


La Côte d'Ivoire construit la première centrale électrique de retraitement des déchets liés à la culture du Cacao. Notons au passage ce chiffre que je trouve hallucinant. En l'espace de 3 ans, le pays compte presque doubler sa capacité électrique (de 2 200 MW à 4 000 MW entre 2017 et 2020).


Eolien

La plus grande éolienne du monde (260 m pour 12 MW) devrait être testée pendant 5 ans à Cherbourg. Pour rappel, la puissance moyenne des éoliennes actuellement implantées en France tourne entre 2 et 2,5 MW


Des promoteurs éoliens ont eu pour idée de convertir une partie de la production électrique éolienne en hydrogène, d'alimenter avec celui-ci deux voitures. Celles-ci sont mises à disposition en libre-service des habitants du petit village où sont implantées les éoliennes. 

Solaire

Le gouvernement a annoncé un plan solaire. C'est bien, mais suffisant? c'est moins certain. Cela manque un peu d'ambition. La transition énergétique est un long chemin. Quelques chiffres pour recadrer un peu le débat. Pour que le solaire représente 20% du mix électrique, il faut qu'il pèse 100 GW. Actuellement, il pèse 8 GW (contre 43 GW en Allemagne et 20 en Italie). EDF a pris un engagement pour 30 GW d'ici à 2035. Engie a ajouté 10 GW, d'ici à 2028. L'armée va dégager des surfaces importantes, et certaines enseignes de distribution vont aussi utiliser leurs surfaces pour améliorer le total


Après le covoiturage, voici le cotoiturage. D'un côté des personnes disposant d'un toit bien exposé mais peu de moyens pour y poser des panneaux solaires, de l'autre, des personnes ne disposant pas de toits mais avec des moyens et la volonté de s'en servir pour rendre l'électricité plus verte. On est ici bien loin des logiques spéculatives dénoncées par certains. Les initiatives se multiplient, signe que les citoyens ressentent bien le besoin de prendre en main les choses, tant l'état ici ne joue pas son rôle.

EMR

Et voilà un concept de plus pour récupérer l'énergie des vagues, dite houlomotrice. La filière progresse vers sa maturité, mais pour le moment la grande diversité des concepts laisse croire que ce n'est pas encore abouti. Qui sait ? le concept qui s’avérera le plus efficace est-il déjà parmi ceux qui nous sont présentés.

Electricité

Quelques chiffres TRÈS édifiants sur la consommation d'électricité liée à nos données informatiques. Cela fait froid dans le dos. Combien de mails inutiles gardez-vous dans vos boites mails ? Agir unitairement n'est pas inutile.


J'étais passé à côté, mais parmi les changements intervenus au 1er Juillet, il y a bien sûr la baisse de la limitation de vitesse de 90 à 80 km/h mais pas seulement. Il existe maintenant une interdiction pour les bureaux et les vitrines des magasins d'être éclairés entre 1 h et 6 h du matin. Je suis curieux de savoir quel impact cela pourra avoir sur la consommation globale d'énergie. Et pour la pollution lumineuse, même si cela va dans le bon sens, cela ne résoudra pas tout.

Stockage

Le record de stockage d'électricité Guyanais n'aura pas tenu longtemps. Tesla vient de mettre au jour le projet d'une usine de stockage de 1 GWh en Californie d'ici 2020. La question que je me pose maintenant, et j'ignore complètement comment y répondre serait de savoir à partir de quelle capacité de stockage exprimée en GWh ou en TWh, la consommation annuelle française (540 TWh) pourrait être assurée.


Biogaz

Une papeterie va devenir avant la fin de l'année la première usine à injecter du biogaz issu de sa propre unité de retraitement des déchets. 7,1 M€ investis, qui devraient rapporter 1,4 M€ par an. Faites le calcul..le retour sur investissement est terriblement court.

Climat

A un moment ou à un autre, sous nos latitudes, il va falloir s'attaquer au problème de la chaleur en ville. Une étude vient de sortir mesurant l'impact de la solution consistant à végétaliser les murs et les toits. Celle-ci fera forcément partie de la réponse à apporter.


Déchets

Au début de l'année, la Chine a fermé ses frontières aux déchets qu'elle recyclait jusque là provenant du monde entier. La décision si elle semble juste a été un peu brutale. Dans plusieurs pays, les filières de recyclage n'ont pas eu le temps de se mettre en place. On en arrive à des résultats hallucinants. Dans certaines villes américaines, ils ont totalement arrêté la collecte sélective par ce qu'ils ne parviennent pas à traiter les stocks de produits à recycler. C'est consternant.

Hydrogène


Géothermie

Voilà l'arrivée d'un nouveau mot : le géocooling. Il s'agit de refroidir un bâtiment grâce à de l'énergie captée dans le sol. Un chiffre a capté mon attention : 30 TWh soit 6% de la consommation électrique nationale sont consacrés à la climatisation. Il me paraît urgent d'agir pour faire baisser ce chiffre.






Aimez, Partagez, Commentez

mercredi 4 juillet 2018

News écolos N°55





News écolos N°55 (juillet 2018)





Ce billet régulier a pour objectif de partager les actualités et les informations glanées au gré de mes recherches sur la toile autour des sujets des énergies renouvelables, de l'environnement, ...


Solaire

La filière du recyclage des panneaux solaires se structure. Elle peut donc commencer à traiter les panneaux produits au début des années 90. L'objectif est que 95% d'un panneau solaire soit valorisé. Véolia à l'origine de cette initiative se place particulièrement bien sur un marché qui n'est appelé qu'à grossir à la mesure de l'explosion actuelle des installations. Prévoir tôt quoi faire de ses déchets et comment les recycler, voilà qui va bien à la filière solaire, d'autres feraient bien de s'en inspirer.


A la lecture des premières lignes de cet article, on pourrait se dire qu'il s'agit là d'un nouveau gadget. Toutefois, permettre aux poubelles situées sur le domaine public de contenir plus de déchets parce qu'ils sont compressés (grâce à l'énergie récupérée du soleil) a un impact direct sur la fréquence à laquelle celles-ci doivent être vidées, et donc un gain d'énergie, et de temps. Or je crois savoir que Paris est une des villes les plus visitées au monde, avec le lot de déchets que cela implique, la problématique est loin d'être mineure. Je ne doute pas une seconde que d'autres villes ailleurs dans le monde, ou plus petites même en France pourront bénéficier de cette expérimentation.

Nucléaire

L'article relayé ici me semble moins pertinent pour les commentaires et le titre un poil racoleur "le nucléaire est en voie de disparition" que pour les infographies qui l'accompagnent. Elles relatent le vieillissement du parc nucléaire mondial, la chute des investissements dans le domaine, et la part toujours plus faible de cette énergie dans le mix électrique mondial.

EnR dans le monde

Le Brésil continue son effort pour verdir son électricité. Notez au passage que la puissance moyenne des éoliennes mises en service devrait tourner autour de 3,5 MW. En France la moyenne du parc installé est un peu supérieure à 2 MW.

EnR en France

J'inaugure une nouvelle rubrique concernant les EnR en France. En effet, je suis tombé coup sur coup sur des articles expliquant les efforts d'investissements de départements pour s'engager dans la transition écologique. Deux exemples donc, un dans l'Indre, et dans le Morbihan.

Hydrogène

Une première centrale industrielle de production d'hydrogène vient d'être inaugurée à Grenoble, et elle est alimentée uniquement par de l'énergie renouvelable. Ce n'est qu'un premier pas, mais démontre que la maturité de ces technologies est proche grâce à la recherche.


La Corée du Sud va investir près de 2 milliards d'€ dans les prochaines années sur l'Hydrogène. Voilà donc un pays qui a pris la mesure des efforts à faire pour se placer sur ce marché particulièrement prometteur.

Eolien

Que c'est compliqué en France de faire décoller l'éolien en mer dit "offshore". Le sujet s'est (enfin) (un peu débloqué. Pour résumer un peu la situation 6 projets ont été décidés entre 2012 et 2014, décidés et attribués. Alors une guerre de recours a démarré, faisant traîner les dossiers. Or, il se trouve que dans l'intervalle, les technologies proposées dans les réponses aux appels d'offres sont devenues obsolètes parce que remplacées par d'autres plus puissantes et moins chères. Cependant, les appels d'offres ont été faits de manière à ce qu'il soit impossible pour les contractants de modifier les technologies et de revoir les montants des aides
On finit par se sortir de cet imbroglio par des renégociations, heureusement, l'éolien offshore va voir le jour en France, bientôt...

Plastiques

Du plastique non issu du pétrole, nous savons tous que cela peut exister, ce que nous ignorons c'est le produire totalement biodégradable à grande échelle, à moindre coût et avec les mêmes propriétés que celui issu du pétrole. Une avancée issue d'une université du Colorado semble donner de l'espoir dans cette direction. Il ne reste plus qu'à voir la concrétisation industrielle de ce procédé.

Transports



Aimez, Partagez, Commentez




lundi 2 juillet 2018

News écolos N°54


News écolos N°54 (juin 2018)





Ce billet régulier a pour objectif de partager les actualités et les informations glanées au gré de mes recherches sur la toile autour des sujets des énergies renouvelables, de l'environnement, ...


Solaire

Il existe des zones de France qui ne sont pas connectées au réseau national mais qui ont le leur propre. La Corse fait partie de ces territoires, et à ce titre le tarif de rachat de l'électricité solaire est plus élevé. Cela paraît être une bonne nouvelle, car concrètement l'électricité dans ces zones coûte bien évidemment plus chère. De ce fait, plus de 300 hangars équipés de panneaux solaires sont prévus d'ici à 2020 sur l'ïle de Beauté.

Aujourd'hui, j'aimerais vous présenter la démarche d'une start-up qui a tout pour (me) plaire. L'idée est de couvrir les équipements sportifs avec des panneaux solaires. Cela permet de rentabiliser les équipements sportifs avec l'électricité produite, d'offrir une pratique sportive plus confortable, et d'en diminuer l'usure en les protégeant des intempéries.

L'échelon local est bien le bon. Un village occitan a lancé un projet de centrale solaire participative et va bientôt pouvoir grâce à cela combler presque tous ses besoins énergétiques hors chauffage. Poussons tous nos élus à lancer des projets dans ce sens. L'effet multiplicateur pourrait faire office de révolution.

EnR

Même Valérie Pécresse, engage la région IDF vers les EnRs, avec des objectifs audacieux. Doubler la production des EnRs d'ici à 2030, aucune nouvelle centrale nucléaire sur le territoire. Il reste à savoir si ces engagements peuvent être tenus ou bien si ce ne sont que des annonces d'un côté et de l'autre quels leviers peut actionner la région pour parvenir à cet objectif.

L'électricité d'origine renouvelable progresse, et c'est une bonne chose. Elle a suscité plus d'investissements l'an dernier que sur le pétrole et le nucléaire réunis. Mais, il y a un mais, si nous voulons assurer notre transition énergétique, il est urgent de travailler sur la production de chaleur, de froid et sur les transports, et sur chacun de ces sujets on part de très loin.

En fer de lance de l'utilisation d'énergies renouvelables, on retrouve les grands groupes technologiques. Ainsi, Samsung souhaite que 100% de l'énergie dont elle a besoin soit renouvelable, et ce dès 2020. Greenwashing ? Peut-être mais que les géants de l'industrie mondiale se calent tous sur cette stratégie en dit long sur le virage que nous sommes en train de vivre.

Des gisements d'énergie inexploités, il en existe énormément, et c'est ce qui me rend optimiste. Un sujet commence à capter l'attention, il s'agit de récupérer la chaleur des eaux usées. Il est absolument nécessaire qu'on progresse sur le chauffage et le refroidissement des bâtiments. Les eaux usées usées pourraient y contribuer.

Economies d'énergie

Microsoft vient de lancer une expérimentation surprenante. Le géant du logiciel a mis sous la mer un centre de données. Pour quoi faire, me direz vous ? Les volumes de données sur internet explosent, donc les besoins en datacenters aussi. Or toute machine informatique a besoin d'électricité pour fonctionner, en particulier pour être refroidie. Or plonger un datacenter dans la mer permettrait de réduire de 30 % les besoins en refroidissements. Un an de test doit permettre à Microsoft de valider ou non cette solution.

Pollution

On a presque tous entendu parler des continents de plastique au sein de chacun des gyres des grands océans. Ça fait froid dans le dos mais c'est loin, enfin...Pas vraiment, parce qu'on commence à s'apercevoir que la méditerranée aurait des concentrations de micro-plastiques quatre fois supérieures. De quoi pousser à une vraie réflexion globale et de chacun sur son utilisation du plastique. A vos neurones. 

Boyan Slat, je vous en ai déjà parlé plusieurs fois ici. Le jeune néerlandais a eu une idée pour concentrer les plastiques et ainsi pouvoir les ramasser. Je trouve injuste le procès qui lui est fait. Bien entendu, il ne va pas nettoyer complètement les océans, et bien sûr, il faut travailler à la réduction de la production de ces plastiques. Toutefois, tout déchet plastique ramassé en mer est un déchet de moins, on ne peut pas cracher dessus.

Stockage d'énergie

Un cylindre de béton est mis en mouvement par une énergie produite en excédent, le ralentissement de ce même volant permet de récupérer l'énergie emmagasinée. On appelle ça des volants à inertie. Peu polluants, peu coûteux, à durée de vie très longue, ils pourraient s'ajouter à la (déjà) longue liste des solutions pour stocker l'énergie. Un premier prototype va être testé dans le Nord, pour une capacité de stockage de 10 kWh. Cela reste modeste, mais l'expérimentation de cette solution mérite d'aller jusqu'au bout.

Géothermie

Une ville en France (Bonneuil) va s'approcher du 100% géothermie. Je trouve que montrer que c'est possible est exemplaire, d'autant plus quand on connaît le poids du chauffage sur la note énergétique globale. Une énergie renouvelable, continue, durable et très bon marché malgré un investissement de départ lourd, la géothermie mérite certainement un peu plus d'attention. 


Aimez, Partagez, Commentez



mardi 5 juin 2018

News écolos N°53






News écolos N°53 (juin 2018)





Ce billet régulier a pour objectif de partager les actualités et les informations glanées au gré de mes recherches sur la toile autour des sujets des énergies renouvelables, de l'environnement, ...




Enr dans le monde

C'est bien évidemment symbolique, mais pour la première fois au Royaume-Uni, au premier trimestre 2018, l'éolien a fourni plus d'électricité que le nucléaire. On n'en est pas encore là en France... loin s'en faut.

L'installation de nouvelles capacités d'EnR a battu des records en 2017 dans le monde.  98 GW de solaire (+29% par rapport à 2016), 52 GW (+4 %). Cependant, cela ne va toujours pas assez vite pour combler la croissance des émissions de CO2. Il est indispensable de prendre en compte aussi les transports, le chauffage et la climatisation. Il ne faut rien lâcher.

7 pays dans le monde ont une production électrique 100% renouvelable : Albanie, Bhoutan, Ethiopie, Islande, Lesotho, Népal, Paraguay. Tous sont de petits pays alimentés très principalement grâce à l'hydroélectricité. De plus, hormis le cas particulier de L'Islande, et les pays himalayens, ils bénéficient de conditions météorologiques qui limitent le besoin en chauffage. Le chemin n'est pas simple, mais ce n'est pas pour cela qu'il ne mérite pas d'être parcouru.

Hydrolien

L'hydrolienne va de nouveau être immergée au large d'Ouessant. C'est une bonne nouvelle, mais la technologie mérite encore de mûrir avant d'offrir tout son potentiel.

Stockage

Le record de Tesla, en Australie avec un batterie géante de 130 MWh est en passe d'être battu par un projet en Guyanne française, avec une unité à 140 MWh, couplé à une centrale solaire. Le coût du MWh devrait être de 250 €, énorme, mais rien à voir avec les 350 € pour le même MWh produit à partir des solutions actuelles (hydrocarbures) dans ce bout de France équatoriale.

Une autre vision du problème de stockage nous est proposée dans cet article. Des technologies commencent à émerger pour stocker dans le sol l'été la chaleur pour la restituer l'hiver, avec des bilans écologiques très favorables. Plus que jamais, au moment où les idées fusent dans tous les sens, il est urgent d'envisager chaque piste de manière sérieuse. Donc isoler c'est bien, des batteries, c'est bien aussi mais n'oublions pas les autres possibilités.

Politique

Au moment où l'Assemblée nationale met à mal les normes de constructions en termes d'efficacité énergétique, des chiffres au niveau mondiale tombent et ils ne sont pas bons. La production de CO2 avait eu tendance à se stabiliser ces dernières années, voire baisser. Malheureusement les résultats repartent à la hausse, cette tendance nous conduirait alors à une augmentation des températures de +4°C.  Ça craint...

On aura beau faire, on ne m'enlèvera pas de l'esprit que mener une politique qui distribue des milliards aux énergies fossiles et/ou au nucléaire en tournant le dos volontairement au renouvelable est particulièrement malvenu. Tout ce que je lis (et vous rapporte parfois) indique que le virage EnR est en cours actuellement. Laisser les USA rater le train ne peut être que fortement pénalisant pour le pays. Donald Trump commet peut-être là sa plus grosse erreur.

Hydrogène

Le gouvernement a affiché sa volonté de faire de la France un des leaders mondiaux de l'hydrogène, marché qui devrait rapidement peser plusieurs centaines de milliards d'€. Les 100 millions d'euros par an sont-ils à la hauteur de l'ambition ?  Juste pour comparer le grand carénage des centrales nucléaires vieillissantes va nous coûter 100 Milliards d'€..
Outre ce constat, l'objectif est d'abord de décarboner la production d'hydrogène qui pour le moment est produit à presque 98% à partir de ressources fossiles. Viennent ensuite, les enjeux autour du stockage de l'énergie produite en surplus par les énergies intermittentes et la démarrer la conversion des transports à l'hydrogène.

Energie osmotique (ou Energie bleue)

On en entend (trop) peu parler bien que le potentiel soit considérable, exploiter les embouchures de tous les fleuves du monde permettraient de générer les 2/3 de la production actuelle d'électricité. Les solutions à base de membranes progressent et d'autres solutions sont aussi explorées comme des condensateurs. ces dernières solutions permettraient à la fois de désaliniser de l'eau et de récupérer de l'énergie. Il est assez frappant que les plus grands experts du sujet soient des chercheurs de l'EPFL, donc Suisses, qui ne pourront donc jamais exploiter le procédé sur leur sol.

Energie gravitaire

Il y a plusieurs mois, j'avais lu un article sur un inventeur néerlandais qui travaillait sur un prototype de système capable de récupérer l'énergie de la gravité. Il le présente maintenant. Le principe est, je le reconnais, un peu abscons. Mais l'idée, si j'ai bien compris est de disposer d'un système en équilibre instable permanent et de récupérer les forces mises en jeu dans l'oscillation grâce à des matériaux piézoélectriques. Le concept me plaît beaucoup d'une part parce que l'utilisation de la gravité à part par l'hydroélectricité est peu commune, d'autre part parce que l'attraction terrestre est quand même non seulement une grande constante, mais aussi une force très puissante, et enfin parce que l'idée même si elle n'est peut-être pas complètement aboutie offre l'opportunité d'en susciter d'autres .





Aimez, Partagez, Commentez

jeudi 24 mai 2018

News écolos N°52





News écolos N°52 (mai 2018)





Ce billet régulier a pour objectif de partager les actualités et les informations glanées au gré de mes recherches sur la toile autour des sujets des énergies renouvelables, de l'environnement, ...





Géothermie

La géothermie profonde avance en France avec de premiers tests encourageants en Alsace. Le potentiel est important, même si nous devons rester prudents avec les risques sismiques liés à cette technologie.

Solaire

La Chine a devancé toutes les analyses en termes d'installations de solaire, à tel point qu'un ralentissement est attendu. En effet, le réseau électrique chinois ne semble pas prêt à absorber toutes ces nouvelles installations. Le solaire représente maintenant 2% de l'énergie en Chine, soit bien plus que chez nous.

En France, on abandonne les normes environnementales pour construire plus, en Californie en revanche, les normes se durcissent. Dès 2020, tout nouveau bâtiment, qui n'est pas à l'ombre devra comporter des panneaux solaires.

L'Egypte ancienne et le dieu Ra ne renieraient pas l'ambition du pays moderne de se tourner résolument vers le soleil. Un projet pharaonique (oui, je sais désolé..) a débuté pour aboutir à terme à une centrale solaire de 36 km² !!! Si tous les pays pauvres de la bande intertropicale (et ils sont légion) se mettent à exploiter cette richesse naturelle, leurs économies pourraient s'en trouver renforcées.

ENR 

Energie houlomotrice

Les îles Canaries sont fortement dépendantes du pétrole, en particulier pour alimenter les usines de dessalement des eaux de mer. Une première ferme pilote de captation de l'énergie des vagues va y être bientôt installée pour répondre au moins en partie à ces besoins.

Energie osmotique

On l'appelle aussi maintenant l'énergie bleue. Le principe en gros est de récupérer de l'énergie lors d'un processus osmotique. Quand une masse d'eau salée est en présence d'une masse d'eau douce, le sel a tendance à migrer vers les eaux moins salées afin que l'équilibre se fasse. Le potentiel de cette énergie est énorme : d'après les études, l'équipement des différents estuaires pourrait produire les 2/3 de l'électricité mondiale actuelle. Cependant, les technologies doivent encore grandement progresser. Mais je fais partie de ceux qui considèrent qu'un jour, l'énergie bleue prendra sa part dans le mix énergétique

Pollution

Plus il fait chaud, plus la climatisation est utilisée, et plus il fait chaud... Un chiffre a retenu mon attention, en ville, la somme des chaleurs rejetées par les climatisateurs pourraient faire monter la température d'un degré en ville. J'ai juste un regret, que l'article n'explique pas que du fait des climatiseurs, dans de plus en plus nombreuses régions du monde, c'est maintenant l'été que la demande en électricité est la plus forte, plus que l'hiver.




Aimez, Partagez, Commentez

lundi 7 mai 2018

News écolos N°51




News écolos N°51 (mai 2018)





Ce billet régulier a pour objectif de partager les actualités et les informations glanées au gré de mes recherches sur la toile autour des sujets des énergies renouvelables, de l'environnement, ...



ENR dans le monde

Une première hydrolienne fluviale va être installée sur le fleuve Congo (par une société française). L'Afrique tropicale est parcourue de fleuves puissants et possède de nombreux villages non couverts par l'électrification. Cela ne constitue peut-être pas la solution parfaite et exhaustive mais au moins certainement une partie de la réponse.

L'Indonésie a récemment fait parler d'elle du fait de son activité volcanique. Le pays est sur la fameuse ceinture de feu et possède une multitude de volcans. Mais il existe des moyens d'en tirer parti, la géothermie en est un des principaux. De nombreux projets sont en cours, et vont permettre à l'archipel de décroître grandement sa dépendance aux ressources fossiles.

Stockage

Voilà une illustration de plus de la conversion énergétique à laquelle nous assistons en ce moment. BP, comme toutes les grandes compagnies pétrolières trouve un intérêt grandissant aux EnRs, et, dans ce cas précis au stockage lié aux énergies alternatives. La preuve, le géant pétrolier s'associe avec Tesla pour tester un centre de stockage lié à une installation éolienne. Le monde entier est en train de bouger sous nos yeux.

Hydrogène

Des chercheurs grenoblois ont mis au point un composant qui génère de l'hydrogène en mimant la photosynthèse. Voilà qui me plait beaucoup. D'une part, parce que j'ai toujours pensé que copier la nature, le biomimétisme, était une piste vraiment prometteuse. Et d'autre part, le principal reproche que l'on fait à l'hydrogène en tant que vecteur énergétique est son coût écologique de production (à ce jour, il est principalement produit à partir des ressources fossiles, donc peu pertinent finalement). Mais, ici, la démonstration commence à se faire, qu'il y a certainement d'autres voies à explorer et que ce n'est certainement pas une fatalité.

A entendre les promoteurs de l'hydrogène, les technologies de l'hydrogène vert (c'est à dire non produit à partir du pétrole ou en consommant un maximum d'électricité elle-même non verte) sont matures, bien que perfectibles. Et le changement d'échelle devrait permettre par l'effet de grande série de diminuer les coûts. 

Déchets

Depuis de nombreux mois, le sujet de la consigne des emballages, en particulier pour les boissons s'insinue en France, mais sans vraiment émerger. Nos voisins teutons, ont adopté ce système depuis des années. L'article de l'AFP en dresse un bilan contrasté, tant les industriels et commerçants allemands rechignent.. pourtant, c'est bien la bonne voie. Il serait temps qu'on s'y engage, nous aussi.

Piézoélectricité

L'actualité me donne l'occasion de reparler de la piézoélectricité, enfin... Petit rappel, certains éléments (comme le plomb par exemple) ont la capacité d'émettre de l'électricité quand ils subissent une déformation. Quatre étudiants des Arts et Métiers ont imaginé profiter du bruit des avions au décollage à l'aéroport d'Orly pour produire de l'énergie. Résultat 100 MWh pourraient être ainsi générés. La technologie reste cependant coûteuse pour des résultats assez faibles. En attendant une rupture technologique...

Solaire

La région Occitanie se met (enfin) massivement au solaire. L'article liste une série d'initiatives, en particulier d'entreprises qui commencent à percevoir l'intérêt de récupérer un ensoleillement plutôt abondant dans le Sud-Ouest.


Parfois, j'ai bien du mal à comprendre certaines réactions. En Savoie, il existe une portion d'autoroute abandonnée. La commune décide d'y installer une centrale photovoltaïque. Eh ben, non, il y a encore des gens pour râler.... Incompréhensible ...

Des centrales solaires sur des plans d'eaux, cela s'est déjà fait, mais en mer ce sera la première fois. Et c'est aux Seychelles que le projet est sur le point de démarrer. Implanter les panneaux sur l'océan permet un gain de place sur des îles qui peuvent en manquer, mais tout le monde se pose la question du vieillissement de l'installation dans un environnement aussi corrosif.

Voilà un modèle économique qui me paraît assez pertinent. Une société propose aux agriculteurs de leur construire un bâtiment, d'y installer des panneaux photovoltaïques. Donc 0 investissement pour le paysan, qui va de plus jouir de la nouvelle grange, hangar, etc... et toucher pour cela un loyer...

Eolien

Au moment où en France, on se pose encore des questions sur l'éolien flottant, le Japon agit et la même machine qui est en tests au Croisic va être déployée dans une ferme commerciale dans un endroit encore tenu secret de l'archipel nippon. C'est une bonne nouvelle pour cette entreprise française.

Politique

Le 9 Mai, la France aura consommé autant que son territoire lui permet de produire. Le 9 Mai !!! Même si de manière globale ce jour de dépassement est fort heureusement bien plus tard, notre résultat individuel a de quoi faire réfléchir. J'aimerais bien savoir ce qu'en disent les pourfendeurs de l'écologie, eux qui sont si prompts à déverser des torrents d'amertume et d'aigreur dès qu'on dit que la Terre est en danger.



Aimez, Partagez, Commentez

News écolos N°57

News écolos N°57 (septembre 2018) Ce billet régulier a  pour  objectif de partager les actualités et les informations glanées...