Soyez informés des nouvelles publications par mail

samedi 30 septembre 2017

News écolos N°33


News écolos N°33 (septembre 2017)



Ce billet régulier a pour objectif de partager les actualités et les informations glanées au gré de mes recherches sur la toile autour des sujets des énergies renouvelables, de l'environnement, ...

Solaire

De nouveaux chiffres plutôt intéressants. Il s'agit ici de capacité d'installation. En gros, combien de panneaux photovoltaiques on est capable d'installer par an. En 2017, on devrait atteindre 125 GW, 400 GW en 2018, et 1 TW en 2021. La courbe est une nouvelle fois exponentielle. Et l'Arabie Saoudite devrait être un des plus gros clients de tous ces produits.

On a tous déjà entendu parlé des panneaux solaires dans l'espace. Pas de nuages, pas d'atmosphère, donc un rendement 20 fois supérieur qu'au sol. Les baisses des coûts rendent la technologie bientôt rentable. Les grandes puissances économiques explorent le sujet. Le spectateur attentif du film Gravity que j'ai été se méfie quand même un peu du trafic en orbite géostationnaire, mais cela incitera peut-être à faire le ménage là-haut.

A mi-chemin, certains ont imaginé des ballons solaires. D'installation très rapide et simple, ils seraient l'idéal pour rétablir l'électricité dans des zones dévastées suite à une catastrophe naturelle ou à une guerre, mais on peut imaginer des dizaines d'autres usages. Quelle bonne idée !

Hydrogène

Le CEA et Faurecia, l'un des leaders dans le secteur des équipementiers automobiles signent un partenariat de 5 ans sur la pile à combustible. Si on en croit la responsable du CEA, concernant la pile à combustible appliquée à l'automobile, on n'en plus aux phases de recherche et développement mais plutôt à la phase de déploiement industriel. Alors, zou.

D'ailleurs, constructeurs automobiles et distributeurs d'hydrogène ont décidé de se coordonner pour monter un grand réseau de distribution d'hydrogène à travers toute l'Europe. On en est encore loin, mais cette première pierre est porteuse d'espoirs.

Un des gros soucis de ces piles à combustibles est qu'elles réclament des catalyseurs sous la forme de métaux rares (platine). Mais le CNRS avance et vient de stabiliser un prototype de pile avec un catalyseur constitué d'enzymes qui obtient des résultats très proches de piles utilisant du platine. Yapluka...

Méthanisation

Il s'agit de transformer des déchets en méthane appelé alors biogaz et ensuite soit d'injecter directement ce gaz dans les réseaux soit de produire avec chaleur et/ou électricité. Des unités dites de microméthanisation commencent à arriver sur le marché. A l'intention des agriculteurs, le retour sur investissement, selon le constructeur et en fonction du modèle choisi est entre 7 et 4 ans... Et une entreprise anglaise commercialise des unités à installer en ville qui peuvent fonctionner à partir de 6 litres de déchets par jour, trop pour une famille seule, mais pas pour une copropriété.


Nucléaire

Non je n'ai pas viré ma cuti et décidé de mon propre chef que le nucléaire pouvait entrer dans les EnR. Mais une note de la SFEN m'a agacé et j'y consacré un post sur mon autre blog.

Autres

Même si je déborde un peu du sujet du blog à proprement parler, je ne peux pas passer sous silence la sortie en salles du film d'Al Gore le 27 septembre "Une suite qui dérange", 20 ans après son premier documentaire. Un succès populaire en France rendrait compte de l'intérêt porté à ces sujets et donnerait à réfléchir à nos chers pouvoirs publics.

Un avion court-courrier tout électrique en 2027, c'est la toute récente promesse d'Easyjet. Coup de pub présomptueux ? Peut-être, il n'en demeure pas moins que cela va contraindre tout le secteur à redoubler d'efforts donc cela ne sera pas inutile.

Une étude américaine publiée dans Nature décrit comment on pourrait utiliser l'évaporation de l'eau des lacs et rivières pour produire de l'électricité. C'est donc une nouvelle énergie renouvelable, et celle-ci encore non intermittente. Le dispositif aurait aussi pour avantage de limiter les pertes en eau par évaporation. Les potentiels cités sont assez impressionnants. j'ai hâte d'entendre parler d'un premier prototype...Je vous tiens au jus.

Aimez, Partagez, Commentez

vendredi 22 septembre 2017

News écolos N°32


News écolos N°32 (septembre 2017)



Ce billet régulier a pour objectif de partager les actualités et les informations glanées au gré de mes recherches sur la toile autour des sujets des énergies renouvelables, de l'environnement, ...

Eolien

Quelques données chiffrées et factuelles ne font jamais de mal. Le dossier en lien fait 115 pages, je vous en ai fait une synthèse des éléments à retenir. L'éolien représente près de 16 000 emplois directs ou indirects en France (en augmentation de 1 400 en 2016) dans 800 sociétés. 12 GW sont installés sur le territoire. Nous sommes en ligne avec les objectifs de 2018 qui ont été fixés à 15 GW. En revanche, il va falloir cravacher pour atteindre les objectifs 2023 (26 GW soit plus du double de ce qui existe actuellement, mais ce qui représenterait encore la moitié du parc Allemand de 50 GW). L'éolien en France c'est 1100 parcs pour 6600 éoliennes en tout. 20,6 TWh ont produits grâce au vent, soit 4,3% de la consommation française.
Et puis d'autres chiffres encore qui nous précisent que la France a la densité éolienne la plus faible d'Europe de l'Ouest. Avec la densité de l'Allemagne, nous pourrions alors produire 7 fois plus (soit 140 TWh), pour rappel, la production électrique totale en France s'est établie à 473 TWh. Autre point digne d'intérêt dans cet article est la précision faite sur le facteur de charge. Il est en moyenne de 23% en France. Mais cela ne signifie pas qu'une éolienne produit 23% du temps et le reste rien, cela reste une moyenne, or 90% du temps, il est supérieur à 6%, ce qui suffit à produire de l'énergie.

Hydrolien

Placer des hydroliennes dans les réseaux d’égouts ? Il fallait y penser. La ville de Portland (Orégon, USA, 2 millions d'habitants) se lance dans l'expérience. J'avoue avoir été surpris par cet article mais c'est loin d'être stupide. Bien entendu, cela ne va pas révolutionner la production d'électricité car  l'attendu est faible. Cependant, le coût est modéré (remplacement d'une section de canalisation), les avantages sont nombreux (cette section permet aussi de mesurer le débit et la qualité de l'eau et donc de détecter un éventuel problème en plus de la production d'électricité en elle-même), les contraintes sont faibles (il suffit de disposer d'une section d'égout avec un minimum de pente) et enfin ce qui me plait toujours énormément c'est de transformer des déchets en ressources.

Obsolescence programmée

C'est un fait plus que notable. Une première plainte vient d'être déposée en France contre des fabricants d'imprimantes par l'association HOP (Halte à l'Obsolescence Programmée). Coup d'épée dans l'eau ou début d'un changement de mentalités ? Cela reste à voir, mais c'est un premier pas. La difficulté réside dans le fait de prouver la volonté de rendre l'équipement faillible.

Solaire

Un nouvel appel d'offres pour des installations photovoltaïques connait ses lauréats. ce que je retiens ici, c'est le prix d'achat de l'électricité : 93,4 € / MWh, soit 10% de moins que le précédent appel d'offres qui datait.... d'avril 2017.

Pétrole

C'est le moment des grandes manœuvres chez Total. Le géant pétrolier accélère son repositionnement vers les énergies vertes et l'efficacité énergétique en annonçant coup sur coup deux rachats de sociétés. La puissance financière d'un groupe comme Total au service des ENRs, ça ne peut pas être une mauvaise nouvelle. J'y vois de plus un signe de la reconversion de l'économie de l'énergie.

Efficacité énergétique

Saint Gobain annonce la mise à disposition d'une technologie de rupture sur les vitrages isolants. Elle permettrait des gains de 20% sur l’efficacité énergétique et 10% de lumière en plus. 

Hydrogène

J'avais parlé il y a peu de la création d'un consortium d'industriels autour de l'hydrogène. Il grossit de jour en jour (Général Motors l'a rejoint cette semaine). Le PDG d'Air Liquide qui le codirige parle d'objectifs entre 2030 et 2050 se chiffrant en millions de véhicules mais insiste aussi sur le fait que les piles à combustibles à hydrogène ne se contenteront pas d'être dans nos voitures.

Déchets

Des larves de mouche se nourrissent de plastique, puis à l'âge adulte, riches en protéines sont transformées en nourriture pour les animaux. On réduit de manière naturelle les déchets qui deviennent une ressource pour ces élevages de mouches. J'avoue ne pas pouvoir trancher entre bonne ou mauvaise idée. Je vous laisse seuls juges.

Ca, je l'avais zappé. D'ici 2025, nous n'aurons plus le droit de jeter nos restes alimentaires avec nos autres déchets. Et en 2022, on pourra recycler TOUS les plastiques, y compris les pots de yaourts, etc. Objectif : En 2022, recycler 75% des ordures ménagères. c'est demain.

Energie houlomotrice

Générer de l'électricité grâce à la houle. le potentiel Français est énorme, et nos voisins espagnols s'y sont déjà mis. Mais le projet bayonnais semble vouloir commencer à bouger.

Géothermie

Je relaie cet article pour des raisons toutes personnelles. La piscine dont il est question (à Dammarie les Lys) fait partie de celles dans lesquelles je vais régulièrement faire des brasses. Alors savoir que l'eau sera en partie chauffée par la géothermie me réjouit.

Aimez, Partagez, Commentez

lundi 18 septembre 2017

News écolos N°31


News écolos N°31 (septembre 2017)

Ce billet régulier a pour objectif de partager les actualités et les informations glanées au gré de mes recherches sur la toile autour des sujets des énergies renouvelables, de l'environnement, ...

Reboisement

Je n'avais pas entendu parler de cette initiative mais j'adore. L'idée est de créer une ceinture verte en reboisant une zone de 15 km de large et 7 800 km de long afin de limiter l'avancée du Sahara.

12 000 tonnes de pelures d'orange ont été déversées sur une terre devenue stérile. En 20 ans, l'expérience abandonnée puis oubliée a donné des résultats extraordinaires en termes de reconquête de la nature. Un moyen de valoriser nos déchets agro-alimentaires ?


Eolien

L'EPR d'Hinkley Point coûtera 92,5 £/ MWh produit. Deux projets éoliens en mer ont obtenu un prix de 57,5 £/MWh soit près de 40% de moins. Les prix de revente garantis de l'électricité ont ainsi baissé de moitié depuis début 2015. Ce n'est pas sans rappeler que tout récemment encore j'avais relayé l'information de projets en Allemagne emportés sans aucune subvention de l'Etat parce qu'ils comptaient se rémunérer au prix du marché (environ 30 €/ MWh). Ce qui me désolé, c'est que les premiers projets français avaient proposé des subventions autour de 200 €/MWh en 2012 et qu'ils ne verront le jour ou plutôt la mer qu'en 2022 au plus tôt. Qui se pose encore des questions sur la viabilité économiques des projets éoliens off-shore ?

ENR dans le monde

Cet article nous explique que le solaire explose en Russie en grande partie grâce à une société qui est parvenue à obtenir des rendements vraiment intéressants (22%) avec des panneaux utilisables de -40°C à + 85°C. Il faut bien cela pour les climats continentaux de l'immense Russie.

En France, nous sommes en retard sur la trajectoire pour atteindre les 23% de renouvelable dans la consommation finale brute d'énergie. Nous en sommes à 15,7% en 2016.Il est nécessaire d'aller plus vite sinon nous passerons à peine le cap des 20%. En bémol de cette analyse, l'hydroélectricité a beaucoup baissé en raison de conditions météorologiques défavorables.

Madagascar avec ses 2800 heures d'ensoleillement annuels a inauguré sa première grande centrale solaire et une deuxième doit démarrer d'ici à fin 2017. Une nouvelle fois, le monde entier s'y met d'une part et d'autre part cette centrale a été construite en 3 mois !!!

Les investissements dans le nucléaire sont au plus bas, remplacés par des projets ENR. Les faits sont têtus.

New York poursuit l'effort malgré l'administration Trump. Les propriétaires de près de 14 000 immeubles vont devoir réaliser des travaux d'efficacité énergétique sous peine de se voir infliger de lourdes amendes.

Solaire

Cela fait un long moment que j'y pense, les professionnels du solaire l'ont exprimé ces derniers jours. Equiper les HLMs de panneaux solaires devraient être la priorité absolue. C'est rentable pour les offices HLM, avantageux pour les locataires qui voient leur facture énergétique baisser, favorable pour le secteur qui voit son activité boostée et en fin de compte positif pour le pays. c'est du gagnant-gagnant-gagnant-gagnant. Qu'est-ce qu'on attend ?

Des panneaux solaires à poser comme du papier peint ou presque ? L'idée est vraiment séduisante. Elle semble pouvoir réduire de manière drastique les coûts de pose. Les rendements sont faibles (6%) mais c'est à comparer au prix final d'une installation. Le potentiel est énorme, reste à voir si le diable ne se cache pas dans les détails... à suivre...

C'est à la fois la mode, et une bonne idée. De plus en plus, d'anciens sites d'enfouissements de déchets sont recouverts par des centrales solaires. Cela permet de les valoriser de manière positive. L'exemple pris dans l'article est frappant sur un point à mon sens. Le projet aura mis quatre ans avant de sortir du sol, mais aura nécessité 3 mois de travaux. Cherchez l'erreur.

Le chemin vers l'autoconsommation (consommer l'électricité qu'on a soi-même produite) est encore long. Seulement 30 000 foyers en France, contre 750 000 en Italie et 2 millions en Allemagne. Mais gageons que les propositions à venir vont faire sauter les différents verrous.

Aimez, Partagez, Commentez

mardi 12 septembre 2017

News écolos N°30


News écolos N°30 (septembre 2017)

Ce billet régulier a pour objectif de partager les actualités et les informations glanées au gré de mes recherches sur la toile autour des sujets des énergies renouvelables, de l'environnement, ...

Hydrogène

La ville de Pau va lancer d'ici 2019 les premiers bus à pile à combustible hydrogène. Qui ne s'est jamais retrouvé derrière un bus crachant un nuage noir de fumée ? C'est une belle initiative, en attendant qu'elle fasse des petits partout sur le territoire français.

Stockage des énergies

L'article cité fait un tour assez complet de ce qui se fait et ce qui est étudié sur le sujet. Les batteries Lithium-ion sont la technologie dont on entend le plus parler. Google via sa maison mère mise sur une technologie fondée sur du sel et de l'antigel et qui devrait être moins coûteuse. Et encore meilleur marché, on a les toupies de béton dont le principe repose sur l'inertie d'un cylindre de béton en rotation....Les recherches partent tous azimuts.

ENR dans le monde

L'Algérie gros producteur gazier passe la surmultipliée. En mai dernier, un ministère de l'environnement et des énergies renouvelables a été créé. L'objectif affiché est de multiplier par 10, la capacité en énergies renouvelables d'ici 2030, soit en 13 ans ! Ce qui est moins surprenant c'est que cela va beaucoup s'appuyer sur le solaire (70% des projets commandés entre le photovoltaïque et le thermique). Le pays aurait un potentiel de production d'ENR de 60 fois la consommation de l'Union Européenne !!!

Je reviens avec des nouvelles du processus qui est en cours sur nos îles du Finistère. Si vous avez raté le début, sachez que Sein, Ouessant, Molène se sont lancées dans la course à l'autonomie énergétique. Ce qui me séduit dans cette expérience c'est sa valeur de laboratoire transposable à l'avenir sur le continent. Ces îles sont pour le moment encore dépendantes de livraisons de fioul pour produire leur électricité, mais de moins en moins. Outre la recherche de moyens de production locaux, des initiatives sont prises pour économiser (10% pour le moment de réduction de la consommation). Remplacement des ampoules par des leds, aides financières aux remplacements de congélateurs énergivores..... Il y aura beaucoup à apprendre des actions menées à l'extrême ouest de la métropole pour atteindre une autonomie totale d'ici à 2030.

Hydrolien

Un site de tests d'hydroliennes fluviales est maintenant en place à Bordeaux près du magnifique pont de pierre. Il va permettre aux producteurs d'hydroliennes d'expérimenter leurs produits en conditions réelles. On avance.

Pollution automobile

Après la France et le Royaume Uni, c'est la Chine qui annonce vouloir interdire les voitures à essence d'ici à 2040. A 28 millions de voitures vendues par an dans l'empire du milieu, la motivation pour les constructeurs automobiles de convertir leurs modèles est toute trouvée. On peut se féliciter pour notre pays d'avoir lancé le mouvement.

Et justement, Volkswagen a annoncé hier vouloir proposer une version électrique pour l'ensemble de sa gamme d'ici à 2030, soit 300 modèles. Je ne doute pas une seconde que les autres constructeurs vont d'ici peu emboîter le pas au constructeur allemand.

Normes

Afin d'accélérer la production de logements neufs, Macron veut assouplir les normes environnementales et sociales liées aux nouvelles constructions. Il désigne ces normes comme des freins et des contraintes. Il n'a donc rien compris, c'est effrayant. Ce sont toujours ces politiques court-terme qui nous ont projeté dans le mur. Faire moins bien permet toujours une baisse de coût dans l'immédiat mais coûte toujours beaucoup plus à long terme...Grrrr, super grrrr, méga grrr.

Aimez, Partagez, Commentez

mardi 5 septembre 2017

News écolos N°29


News écolos N°29 (septembre 2017)

Ce billet régulier a pour objectif de partager les actualités et les informations glanées au gré de mes recherches sur la toile autour des sujets des énergies renouvelables, de l'environnement, ...

Eolien

La Mongolie s'y met aussi !!! Si j'avais un peu plus de temps, j'essaierais bien de faire une carte du monde des initiatives dans les énergies renouvelables pays par pays. Tous s'engagent dans cette dynamique.

Solaire

La voiture solaire, j'en ai déjà un peu parlé ici récemment. Audi compte équiper un premier prototype de panneaux photovoltaïques d'ici 2020. Le but n'est pas de rendre la voiture autonome mais au moins d'allonger son autonomie. Si les gros constructeurs s'y mettent sérieusement comme cela semble être le cas ici, ça nous promet de belles avancées technologiques.

Quelques chiffres de l'avancée du solaire dans notre pays à la fin du premier semestre 2017.
8 558 nouvelles installations ont été raccordées, soit 233 MW en plus, c'est un moins qu'au premier semestre 2016 (343 MW). Avec 4,2 TWh produits entre le 1er janvier et le 30 juin 2017, cela représente 1,7 % de la production totale et surtout 10% de plus que l'an dernier à la même période. La vraie bonne nouvelle c'est que la puissance des projets en file d'attente (ceux qui attendent d'être raccordés) augmente de près de 8%. Ca avance, pas assez vite, mais ça avance.

Energies renouvelables dans le monde

139 pays pourraient être à 100% renouvelables dès 2050 (80% en 2030). C'est le résultat d'une étude menée par des scientifiques de Stanford. Deux nouveautés à propos de cette étude : Un, elle intègre toutes les consommations d'énergie (c'est à dire électricité mais aussi chauffage et transports), et deux, elle précise les gains attendus en termes de santé publique, d'emploi et de paix dans le monde..

L'Asie du Sud-Est prend le virage renouvelable et le prend à toute allure. Taïwan et la Corée du Sud, deux des grosses puissances de la région s'engagent vers une fermeture par étapes des centrales nucléaires et vers une transition énergétique au profit des énergies renouvelables. Cet appel d'air devrait attirer les investissements, donc la recherche, donc l'innovation, etc.

L'Australie aussi a mis le pied sur l'accélérateur ces dix dernières années. Ils ont un objectif de 20 % d'ENR d'ici à 2020, et devraient l'atteindre l'an prochain. Le pays continent fait partie des gros émetteurs de CO2 et on ne peut que se réjouir de la tournure des événements.

Et la Chine ? Elle poursuit son sprint. Elle a déjà dépassé ses objectifs 2020 en solaire. 30 km² de panneaux solaires sont maintenant installés en Chine. Cela ne représente encore que 1% de l'électricité produite, mais à ce rythme là le plus gros émetteur de CO2 de la planète (uniquement en valeur absolue mais pas par habitant) fait sa part du boulot.

Biogaz

J'ai enfin quelques chiffres un peu concrets à vous livrer sur le sujet. 35 installations en France injectent 533 GWh/an au 31 juin 2017, soit 30% de plus qu'il y a 6 mois ! Ce biométhane est issu des méthaniseurs. C'est encore bien peu mais ce tableau de bord publié par le ministère fait état de 297 projets en file d'attente pour une capacité de près de 6 000 GWh/an, soit 12 fois l'existant !!!

Aimez, Partagez, Commentez

News écolos N°57

News écolos N°57 (septembre 2018) Ce billet régulier a  pour  objectif de partager les actualités et les informations glanées...