Soyez informés des nouvelles publications par mail

lundi 2 juillet 2018

News écolos N°54


News écolos N°54 (juin 2018)





Ce billet régulier a pour objectif de partager les actualités et les informations glanées au gré de mes recherches sur la toile autour des sujets des énergies renouvelables, de l'environnement, ...


Solaire

Il existe des zones de France qui ne sont pas connectées au réseau national mais qui ont le leur propre. La Corse fait partie de ces territoires, et à ce titre le tarif de rachat de l'électricité solaire est plus élevé. Cela paraît être une bonne nouvelle, car concrètement l'électricité dans ces zones coûte bien évidemment plus chère. De ce fait, plus de 300 hangars équipés de panneaux solaires sont prévus d'ici à 2020 sur l'ïle de Beauté.

Aujourd'hui, j'aimerais vous présenter la démarche d'une start-up qui a tout pour (me) plaire. L'idée est de couvrir les équipements sportifs avec des panneaux solaires. Cela permet de rentabiliser les équipements sportifs avec l'électricité produite, d'offrir une pratique sportive plus confortable, et d'en diminuer l'usure en les protégeant des intempéries.

L'échelon local est bien le bon. Un village occitan a lancé un projet de centrale solaire participative et va bientôt pouvoir grâce à cela combler presque tous ses besoins énergétiques hors chauffage. Poussons tous nos élus à lancer des projets dans ce sens. L'effet multiplicateur pourrait faire office de révolution.

EnR

Même Valérie Pécresse, engage la région IDF vers les EnRs, avec des objectifs audacieux. Doubler la production des EnRs d'ici à 2030, aucune nouvelle centrale nucléaire sur le territoire. Il reste à savoir si ces engagements peuvent être tenus ou bien si ce ne sont que des annonces d'un côté et de l'autre quels leviers peut actionner la région pour parvenir à cet objectif.

L'électricité d'origine renouvelable progresse, et c'est une bonne chose. Elle a suscité plus d'investissements l'an dernier que sur le pétrole et le nucléaire réunis. Mais, il y a un mais, si nous voulons assurer notre transition énergétique, il est urgent de travailler sur la production de chaleur, de froid et sur les transports, et sur chacun de ces sujets on part de très loin.

En fer de lance de l'utilisation d'énergies renouvelables, on retrouve les grands groupes technologiques. Ainsi, Samsung souhaite que 100% de l'énergie dont elle a besoin soit renouvelable, et ce dès 2020. Greenwashing ? Peut-être mais que les géants de l'industrie mondiale se calent tous sur cette stratégie en dit long sur le virage que nous sommes en train de vivre.

Des gisements d'énergie inexploités, il en existe énormément, et c'est ce qui me rend optimiste. Un sujet commence à capter l'attention, il s'agit de récupérer la chaleur des eaux usées. Il est absolument nécessaire qu'on progresse sur le chauffage et le refroidissement des bâtiments. Les eaux usées usées pourraient y contribuer.

Economies d'énergie

Microsoft vient de lancer une expérimentation surprenante. Le géant du logiciel a mis sous la mer un centre de données. Pour quoi faire, me direz vous ? Les volumes de données sur internet explosent, donc les besoins en datacenters aussi. Or toute machine informatique a besoin d'électricité pour fonctionner, en particulier pour être refroidie. Or plonger un datacenter dans la mer permettrait de réduire de 30 % les besoins en refroidissements. Un an de test doit permettre à Microsoft de valider ou non cette solution.

Pollution

On a presque tous entendu parler des continents de plastique au sein de chacun des gyres des grands océans. Ça fait froid dans le dos mais c'est loin, enfin...Pas vraiment, parce qu'on commence à s'apercevoir que la méditerranée aurait des concentrations de micro-plastiques quatre fois supérieures. De quoi pousser à une vraie réflexion globale et de chacun sur son utilisation du plastique. A vos neurones. 

Boyan Slat, je vous en ai déjà parlé plusieurs fois ici. Le jeune néerlandais a eu une idée pour concentrer les plastiques et ainsi pouvoir les ramasser. Je trouve injuste le procès qui lui est fait. Bien entendu, il ne va pas nettoyer complètement les océans, et bien sûr, il faut travailler à la réduction de la production de ces plastiques. Toutefois, tout déchet plastique ramassé en mer est un déchet de moins, on ne peut pas cracher dessus.

Stockage d'énergie

Un cylindre de béton est mis en mouvement par une énergie produite en excédent, le ralentissement de ce même volant permet de récupérer l'énergie emmagasinée. On appelle ça des volants à inertie. Peu polluants, peu coûteux, à durée de vie très longue, ils pourraient s'ajouter à la (déjà) longue liste des solutions pour stocker l'énergie. Un premier prototype va être testé dans le Nord, pour une capacité de stockage de 10 kWh. Cela reste modeste, mais l'expérimentation de cette solution mérite d'aller jusqu'au bout.

Géothermie

Une ville en France (Bonneuil) va s'approcher du 100% géothermie. Je trouve que montrer que c'est possible est exemplaire, d'autant plus quand on connaît le poids du chauffage sur la note énergétique globale. Une énergie renouvelable, continue, durable et très bon marché malgré un investissement de départ lourd, la géothermie mérite certainement un peu plus d'attention. 


Aimez, Partagez, Commentez



News écolos N°55

News écolos N°55 (juillet 2018) Ce billet régulier a pour objectif de partager les actualités et les informations gla...