Soyez informés des nouvelles publications par mail

vendredi 7 juillet 2017

News écolos N°24


News écolos N°24 (juillet 2017)

Ce billet régulier a pour objectif de partager les actualités et les informations glanées au gré de mes recherches sur la toile autour des sujets des énergies renouvelables, de l'environnement, ...

Stockage

On entend et lit tout mais surtout n'importe quoi sur au sujet du stockage de l'énergie et en particulier pour contrer le solaire et l'éolien et leur intermittence. Enfin, les premières études sérieuses sortent, et elles sont concordantes, et de plus étayées par les expériences réelles de territoires où le solaire et l'éolien sont prépondérants. Leurs conclusions sont claires : On sait intégrer 40% d'énergie renouvelable intermittente sans stockage, sans aucun problème. Et avec un stockage de 10 heures par jour, on sait monter beaucoup plus haut (95%...)

Eolien

Je parlais récemment d'éoliennes géantes. J'étais encore bien loin du compte. Des recherches sont actuellement faites pour créer des éoliennes de 50 MW, plus hautes que l'empire state building. En une rotation, elles pourraient alimenter 50 000 foyers...Par comparaison, la plus grande (et donc la plus puissante) éolienne existante est de 8MW soit presque 6 fois moins. On nous promet cela pour 2025... demain...quel intérêt ? Disposer d'éoliennes plus puissantes permet d'en réduire le nombre... tout simplement...Avec 3000 de ces monstres géants aux abords de nos côtes, nous n'aurions plus besoin d'aucune autre source d'énergie...

L'éolien flottant commence à prendre corps. Pour rappel, l'éolien offshore (c'est à dire en mer) peut être posé sur le fond (si celui-ci n'est pas trop bas) ou flottant. Cette dernière technique permet de disposer des éoliennes à peu près n'importe où, et en particulier un peu plus loin des côtes, là où les vents sont plus forts et plus établis. L'Ecosse en met en service cet été, mais la France n'est pas loin derrière...

ENR

La question du coût des énergies renouvelables fait débat, et celui-ci est de plus en plus vif. Cet article remet en place quelques idées au delà des projections forcément un peu hasardeuses à 10, 20 ou 30 ans alors que les principaux progrès attendus doivent venir de ruptures technologiques. 

EMR

La puissance de la houle est considérable. Une nouvelle étude estime son potentiel récupérable à 10 % des besoins électriques mondiaux !!! Rappelez-vous, quand on parle énergies renouvelables, on pense toujours éolien et solaire. Mais ce que nous réserve l'avenir est un mélange bien plus riche que cela. Hydroélectricité (on l'oublie mais c'est et de très très loin , l'ENR la plus productive aujourd'hui dans le monde), géothermie (continue, stable et en plein boum), biogaz / biomasse (avec l'idée de transformer des déchets en ressources), mais aussi l'énergie osmotique (ça je suis certain qu'on va rapidement en entendre parler), l'hydrolien (peut-être avec un potentiel moins important que pour les autres, mais continue), l'houlomoteur, ....

Biogaz

Justement un exemple de production électrique par le biogaz aux Antilles. Nos décharges produisent du méthane, il "suffit" de le récupérer, de le brûler et hop on produit de l'électricité. 

Politique

Le plan climat de Nicolas Hulot, nouveau ministre de la transition écologique vient de sortir. Revue de détail : 


  • Eliminer les passoires énergétiques dans les 10 ans
    • C'est indispensable. 4 milliards pour parvenir à cet objectif, c'est bien, mais est-ce assez ? Je crois fermement que TOUS les logements devraient être audités, afin d'identifier les priorités. Une sorte de recensement énergétique de l'habitat. J'imagine même certains moyens assez simples pour cela : Analyse des consommations électriques ou de gaz...
  • Interdire les explorations pour les hydrocarbures, on n'en attendait pas moins de Nicolas. Je crains toujours qu'un changement de majorité  ne remette ce principe en cause
  • Interdire les voitures diesel et essence en 2040. Cette mesure a choqué, elle me fait sourire, certains pays vont appliquer cette interdiction avant la fin de la décennie. Et en 2040, il y a fort à parier que cela aura fait belle lurette que plus personne n'aura encore les moyens de remplir son réservoir d'essence...
  • Augmenter les primes pour les plus démunis pour remplacer les véhicules anciens par d'autres plus vertueux. C'est parfait, mais l'aide sera-t-elle suffisante pour un vrai critère d'achat ?
  • Sur le reste et dans sa globalité, ce plan climat nous laisse un peu sur notre faim. Il a été présenté trop vite et manque un peu de fond. 

Aimez, Partagez, Commentez

News écolos N°53

News écolos N°53 (juin 2018) Ce billet régulier a pour objectif de partager les actualités et les informations glan...