Soyez informés des nouvelles publications par mail

vendredi 6 octobre 2017

News Ecolos N°34


News écolos N°34 (octobre 2017)



Ce billet régulier a pour objectif de partager les actualités et les informations glanées au gré de mes recherches sur la toile autour des sujets des énergies renouvelables, de l'environnement, ...

ENR dans le monde

L'Ethiopie aussi se met aussi au solaire de manière massive. Mais comme dans tous ces pays en voie de développement, toute la population n'est pas couverte par les réseaux électriques.

L'agence internationale de l'énergie (AIE) a fournit ces derniers jours un rapport sur l'évolution des EnR dans le monde. Il fournit des chiffres impressionnants, mais jugez plutôt : En 15 ans, la capacité de production d'énergies vertes a été multipliée par 8, il y a eu deux fois plus de puissance solaire installée l'an dernier, que l'année précédente, et surtout plus de solaire que charbon. Il est même prédit que les EnRs pourraient en 2022 produire autant que les besoins de la Chine, de l'Inde et de l'Allemagne réunis. L'explosion du solaire se voit maintenant clairement dans les chiffres et ce n'est qu'un début.

Le Ghana dont les côtes se font dévorer par la mer met en place une centrale houlomotrice. Il est grand temps que cette énergie prenne sa place dans le monde.

En Finlande, le pays aux 1000 lacs, la majorité des besoins électriques devraient être couverts dès 2018 par les EnRs. Le pays poursuit l'exemple Islandais, même s'il leur reste un peu de nucléaire.

Géothermie

Il s'agit en fait ici plutôt de thalassothermie. Apporter de la chaleur l'hiver et de la fraîcheur l'été en la captant l'énergie dans la mer. J'avais parlé de Marseille et des installations mises en oeuvre dans le quartier de la Joliette. c'est au tour de la Grande Motte d'équiper les bâtiments de son centre-ville. La facture énergétique est considérablement réduite et c'est applicable dans toutes les communes du bord de mer.

Eolien

Véritable serpent de mer (c'est le cas de le dire), l'éolien marin en France devrait voir cette période de disette enfin s'achever. La première éolienne flottante devrait être installée le 13 octobre prochain sur le site d'expérimentations au large du Croisic. Je rappelle qu'il existe deux types d'éoliennes marines, celles qui sont posées sur le fond, ce sont les pus nombreuses mais les plus chères et aussi celles qui posent pas mal de contraintes (il ne faut pas des fonds trop profonds) et les éoliennes flottantes qui sont juste posées sur l'eau même si ancrées au fond. Ces dernières sont encore peu fréquentes et pourtant représentent un potentiel énorme. Allez, on ne lâche rien.

Hydrogène

Mes fidèles lecteurs s'en souviennent peut-être, j'avais parlé d'une solution de stockage d'hydrogène "solide" sous la forme de canettes (de la taille de celles de soda). Une société Aaqius porte cette technologie de rupture. Celle-ci permet à un 2 roues avec 2 canettes de bénéficier d'une autonomie de 100 km. Je crois énormément à ce modèle de développement pour l'hydrogène. Marrakech se lance à fond dans l'expérience.

Solaire

Les exemples d'agriculteurs qui se regroupent à plusieurs pour financer des investissements dans la couverture par des panneaux solaires de leurs installations se multiplient sur le territoire. Ce complément de revenus est le bienvenu pour le monde paysan qui connaît tant de difficultés en ce moment.

Encore une fois, cela fait un bout de temps que j'y pense. Mais la couverture des hypermarchés ou des grandes surfaces commerciales via leurs parkings ou même leurs toits commence à trouver sa voie en France. Intermarché, Ikéa, les projets se multiplient et la dynamique prend de plus en plus d'ampleur chaque jour.

Déchets

227 millions de tonnes, c'est le poids des déchets issus du BTP, soit les 3/4 des tonnages de déchets produits en France. Leur valorisation est à la traîne, mais c'est en train de changer.

Autres

Je suis allé voir pour vous Une suite qui dérange, le deuxième film d'Al Gore sur le réchauffement climatique dix ans après le premier opus. J'avoue avoir été déçu. Le documentaire est très centré sur la personnalité de l'ancien vice-président et ses actions. D'après le film, c'est même lui qui aurait sauvé la COP21.
J'ai quand même noté quelques points qui ont réellement capté mon attention. Il présente une vidéo prise d'hélicoptère au Groenland en Avril 2015 au dessus d'un glacier qui explose littéralement de toute part. Cet extrait m'a beaucoup impressionné. Al Gore utilise aussi l'expression climato-négationniste, plutôt que climato-sceptique et je crois que ce choix de vocabulaire est le bon.
Il avait prédit dans son premier film que le site de Ground Zero était menacé par la montée des eaux, ce qui lui avait valu énormément de critiques. Il a pourtant été submergé lors de l'ouragan Sandy. Enfin, il y a cette conversation surréaliste avec le maire de Miami autour de la perspective de voir à terme la ville être rayée de la carte, le tout en expliquant leurs vains efforts pour surélever des quartiers entiers.

Aimez, Partagez, Commentez

News écolos N°57

News écolos N°57 (septembre 2018) Ce billet régulier a  pour  objectif de partager les actualités et les informations glanées...