Soyez informés des nouvelles publications par mail

vendredi 22 février 2019

News écolos N°69




News écolos N°69 (Février 2019)


Ce billet régulier pour objectif de partager les actualités et les informations glanées au gré de mes recherches sur la toile autour des sujets des énergies renouvelables, de l'environnement, ...

Eolien

L'éolien offshore en Europe, c'est 409 éoliennes raccordées en 2018, une puissance de 18,5 GW (+18% en 2018), 105 parcs sur 11 pays et un total de plus de 4500 machines. L'éolien offshore fournit 2% de l'électricité en Europe. Et toujours rien en France, les efforts du gouvernement actuel pour pilonner la filière n'y sont peut être pas étrangers.

Je crois fermement (mais ça n'est que mon opinion) que le paysage français n'acceptera plus beaucoup d'autres grands champs d'éoliennes géantes. Cependant, c'est loin d'être la fin de l'éolien pour autant. Des petites éoliennes comme le décrit l'article, ou encore de mini, voire de micro-éoliennes représentent les nouvelles pistes à exploiter.

Solaire

Les débuts d'année sont propices aux bilans. Celui de la filière photovoltaïque vient de sortir. Je vous livre donc ici quelques chiffres en bataille :
8766 MW de puissance installés pour un objectif en 2023 à 20,6 GW (donc 600 MW installés en 2017, alors qu'il en faudrait le triple pour avoir une chance réaliser l'objectif).
8,6 TWh produits en 2017 (rappel : production électrique française globale environ 450 TWh)
Un peu plus de 7000 emplois.
Le bilan reste décevant. La nécessité d'un Green New Deal Européen ou au moins Français se fait de plus en plus pressante.

C'est un vieux rêve d'écolo qu'est en passe de réaliser la Chine. Une centrale solaire spatiale devrait être lancée d'ici à 2025. La puissance du soleil est jusqu'à 7 fois supérieure là haut. Beaucoup ont imaginé cela techniquement impossible ou trop onéreux, alors on verra quand elle sera en place, mais, ils essaient au moins.

Hydrogène

Dans ce domaine comme dans d'autres liés aux EnRs, les recherches avancent dans toutes les directions et à pas de géant. Des chercheurs américains ont réussi à faire produire de l'hydrogène à des cyanobactéries (très nombreuses sur Terre) suivant un cycle s'inspirant de la photosynthèse, donc avec de l'énergie solaire.

60 stations d'avitaillement Hydrogène en Allemagne, 96 au Japon, 42 aux USA, 17 en France, 369 stations H2 dans le monde.... Cherchez l'erreur, ou quand il devient désespérément facile de confronter un discours politique purement marketing aux réalisations converties en faits.

C'est peu dire que je suis un grand fan de l'hydrogène, cela n'empêche pas d'être factuel. Aujourd'hui, un véhicule à pile à combustible vaut entre 50 000 et 60 000 €, et le kilo autour de 15 € (avec lequel on peut rouler environ 100 km), soit l'équivalent en prix d'une voiture thermique qui consommerait du 10 l aux 100 kms. Cela donne un ordre d'idée. La technologie est encore bien confidentielle, les prix ne peuvent que baisser, Reste à régler aussi la production du fameux gaz qui doit massivement se décarbonner.

Stockage

L'Australie est en pointe sur les problématiques de stockage d'électricité. Nouvel exemple, ils vont convertir une ancienne mine de zinc en site de stockage d'énergie au moyen d'eau et d'air comprimé. Quand j'entends dire qu'on ne sait pas stocker l'électricité, j'avoue que cela m'agace. C'est un peu comme dire qu'on ne sait pas aller sur Mars. C'est vrai au moment présent, mais pourrait être faux à court, voire très court terme, et des milliers de gens travaillent à trouver des solutions brillantes, efficaces et de moins en moins coûteuses.

Le stockage de chaleur est lui aussi un gros enjeu. Une entreprise française vient de mettre au point un procédé qui permet de stocker efficacement de grosses quantités de chaleur, et ce avec des "co-produits" : cendres, ... Il est urgent de se pencher sur la question, parce qu'à ce jour d'énormes quantités sont perdues parce que dispersées dans l'atmosphère faute de mieux. La fameuse énergie fatale.

Réchauffement

Quelle très mauvaise habitude. Tous les ans, à peu près à cette période, soit à la fin de l'hiver austral, on entend parler d'un glacier géant en passe de se détacher dans l'Antarctique. Ce qu'il faut bien comprendre c'est que le continent est entouré de glaciers géants qui font office de bouchon et retiennent les autres plus dans les terres de se déverser dans les océans. 

Aimez, Partagez, Commentez

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

News écolos N°78

News écolos N°78  (Mai 2019) Ce billet  régulier  a  pour  objectif de partager les actualités et les informations glanées au...